Lens-Sochaux
A l'image de ce duel entre le Lensois Fortuné et le capitaine sochalien Teiku, les deux équipes se sont livrées un beau duel. | Maxppp - Séverine Courbe

Lens, vainqueur de Sochaux, et nouveau leader de L2

Publié le , modifié le

Lens s'est emparé de la tête de la Ligue 2 après sa victoire face à Sochaux (2-1) lundi en clôture de la 29e journée, à l'issue d'une rencontre très enlevée. Menés à un peu plus d'un quart d'heure du terme, après avoir laissé passer beaucoup d'occasions, les Sang et Or ont poussé jusqu'au bout et ont fait craquer à deux reprises les Sochaliens en fin de match, pour une obtenir une victoire très précieuse dans la lute pour la montée.

Ils sont désormais en position très favorable dans le haut de tableau où les places sont chères, alors que Sochaux stagne en milieu de tableau. 

Occasions manquées

Certes ce score permet donc à Lens d'être leader, mais au-delà du résultat, c’est le contenu qui fut intéressant dans cette rencontre entre deux équipes qui ont livré un match plein. Sans doute a- t-il manqué un supplément technique pour donner un peu plus de volume au jeu, mais au moins il y eut de belles intentions.
La première période fut particulièrement animée, avec des possibilités d’ouvrir le score de part et d’autre. L’attaquant lensois Cristian Lopez s’est surtout mis en évidence avec trois grosses occasions, dont deux retournés acrobatiques tout près de faire mouche. Ce sont les Lensois qui ont en effet dicté le jeu, alors que les Sochaliens pas maladroits dans leurs contres, ont aussi mis la pression sur le but de Douchez avec Andriatsima et Sao.

Une fin de match décisive

Sans se décourager d’avoir buté sur le portier doubiste Dilo, les Artésiens ont repris la deuxième avec la même intensité, avec Lopez, Bourigeaud ou encore Fortuné mais sans trouver la faille, avec beaucoup trop d’erreurs dans le dernier geste. En face, les hommes d’Albert Cartier ont insisté sur des relances rapides. A leur tour ils portaient la menace sur le but adverse. Et sur un corner frappé de la gauche par Larbi, le défenseur sochalien Ogier adressait un puissant coup de tête croisé qui trompait Douchez (1-0, 69e).
Après cet avantage pris par les Sochaliens un peu contre le cours du jeu, les Lensois reprenaient leur marche en avant, mais s’ils parvenaient à construire des actions intéressantes, ils butaient chaque fois dans les derniers gestes au moment de conclure. A cause de ces imprécisions, ils semblaient se diriger vers une défaite plutôt imméritée lorsqu’enfin, dans leurs derniers sursauts, ils parvenaient à faire vibrer le stade Bollaert à deux reprises en trois minutes. D’abord sur une tête d’Habibou, tout juste entré en jeu, à la reprise d’un corner de Bourigeaud (1-1, 83e) puis une nouvelle fois sur un tête décisive signée cette fois Cvetinovic (86e).

Christian Grégoire