Vous êtes ici

Mbappé doit-il rester à Monaco ?

Kylian Mbappé, la pépite du football français

Kylian Mbappé, la pépite du football français | AFP

Par

Publié le 19/05/2017 | 12:15, mis à jour le 19/05/2017 | 14:05

Auteur d’une saison remarquable et remarquée par les plus grands clubs européens, Kylian Mbappé est déjà l’objet de toutes les convoitises, avant-même le mercato qui débute le 9 juin. Sous contrat avec Monaco jusqu’en 2019 et susceptible de le prolonger très prochainement, l’attaquant de 18 ans pourrait être tenté de rejoindre une grosse écurie.

Lorsqu’il signe son premier contrat professionnel avec l’ASM en mars 2016, Mbappé est déjà considéré comme un grand espoir du football français. Ne marquant qu’un but en 14 matches la saison dernière, le natif de Paris n’imaginait peut-être pas connaître une telle ascension. Sans un coup de gueule de son père Wilfried en octobre dernier, considérant qu’il mérite mieux que la place de 6e attaquant, Mbappé n’aurait peut-être pas connu cette saison… et Monaco n’aurait peut-être pas remporté le championnat.

Plus de 100 millions​ d’euros

Depuis le 13 octobre et une titularisation contre Montpellier ponctuée d’un but et d’une passe décisive, tout est allé très vite : un premier triplé à 18 ans et deux mois, l’équipe de France, une demi-finale de Ligue des Champions et un titre de champion de France. La valeur du très rapide attaquant ne cesse d’augmenter au fil de ses prestations au point d’atteindre des sommes estimées à plus de 100 millions d’euros. Le Real Madrid aurait même proposé 120 millions !

Face à cette surenchère démesurée, certaines voix prudentes préfèrent mettre en garde le joueur sur l’appel du gain. Didier Deschamps lui-même a estimé qu’il était préférable pour Mbappé de grandir encore un peu au sein de l’AS Monaco. « A titre personnel, j'espère qu'il va rester à l'AS Monaco pour continuer à montrer ses qualités, mais surtout s'affirmer comme joueur. On ne doit pas oublier qu'il n'a que 18 ans », a argumenté le sélectionneur.

Martial, Trezeguet et Henry sont passés par là

« On a tous envie de connaître avec le temps, le Real, le Barça, la Juve », reconnaît celui qui a porté le maillot bianconeri durant cinq saisons. Deschamps évoque d’ailleurs le cas d’Anthony Martial, parti de Monaco à l’âge de 19 ans pour rejoindre Manchester United « et ça été beaucoup plus difficile. Quand on quitte la France pour un championnat au niveau beaucoup plus élevé, on connaît des difficultés. C'est un exemple très clair », a estimé le patron des Bleus, non sans penser au Mondial 2018.

Ayant connu une ascension similaire, David Trezeguet aussi y est allé de son commentaire. Formé au club de la Principauté, il aura attendu ses 22 ans avant de rejoindre la Juventus. Et la patience aura donné raison à Trezegol, qui aura passé pas moins de dix saisons avec la Vieille Dame. On pourrait également prendre l’exemple de Thierry Henry, auquel Mbappé est souvent comparé pour sa vitesse. Lui aussi formé à Monaco, Henry avait été protégé longtemps par son coach de l’époque, Jean Tigana. Transféré à la Juve, son expérience tourne mal mais rebondit à Arsenal, grâce à Arsène Wenger.

Ronaldo, Rooney, les contre-exemples

Cela dit, il y a bien quelques contre-exemples et non des moindres avec Ronaldo, premier du nom. Le Brésilien était parti en 1996 à presque 20 ans du PSV Eindhoven pour le grand Barça. En Catalogne, il inscrit pas moins de 34 buts en 37 matches pour sa première et unique saison avec les Blaugrana. La suite, on la connaît. On connaît également le parcours de Wayne Rooney, alors espoir d’Everton, recruté par le grand Manchester United et qui réalise à 18 ans un triplé pour son premier match…

Plutôt réfléchi dans son propos et visiblement bien encadré par son entourage familial, Mbappé devra peser le pour et le contre avant de prendre la décision la plus importante de sa jeune carrière.

Sur le même sujet