Guingamp PSG
L'an dernier, les Guingampais avaient surpris le PSG à domicile. | FRED TANNEAU / AFP

Ligue 1 : Guingamp - PSG, premier match d'une nouvelle ère

Publié le , modifié le

Enfin libéré par le FC Barcelone, Neymar va pouvoir faire ses grands débuts en Ligue 1 à Guingamp. Un cadre spécial pour les premiers pas de la superstar qui doit faire basculer Paris dans une autre dimension. Face à un adversaire coriace à domicile, les joueurs d'Unai Emery ne doivent pas se manquer pour cette grande première.

Si Neymar ne connait de la France que l'ouest parisien et Saint-Tropez, son arrivée à Guingamp va lui faire un choc. Bien sur, le Brésilien a connu son lot de stades champêtres en Liga, et le Stade de Roudourou est en bien meilleur état que le stade d'Ipurua et ses 7 000 places, domicile de l'équipe d'Eibar. Mais une semaine après sa présentation XXL dans un Parc des Princes bondé, le nouveau joyau du PSG va connaître un sacré changement de décor.

Enfin libéré par le FC Barcelone, Neymar devrait être titularisé par Unai Emery, qui ne s'en est pas caché en conférence de presse : quand on a un tel joueur dans son effectif, on le fait jouer, point. Pour le plus grand plaisir des supporters guingampais qui battront, à l'occasion de ce match un peu spécial, le record d'affluence du stade (18 363 spectateurs, déjà contre le PSG en 2016).

Paris sans Lucas ni Jesé 

Avec tous les projecteurs du monde du football braqués sur les premiers pas en Ligue 1 de Neymar, on en oublierait presque qu'il y a un match à jouer. Un match piège pour les Parisiens, surpris dans les Côtes d'Armor l'an dernier (défaite 1-0 en décembre). Antoine Kombouaré le répète à l'envi depuis son arrivée à l'été 2016 : il veut faire du Roudourou une forteresse, un lieu où l'on ne vient pas gagner facilement. Cinquième équipe à domicile l'an dernier avec 39 points pris, Guingamp fait peur sur ses terres. Les Parisiens sont prévenus, il faudra du sérieux pour ne pas manquer ce match si spécial. 

Côté terrain, si Neymar devrait être titularisé, Unai Emery n'a pour l'instant pas de problème à composer avec son effectif si riche en attaque : Jesé est en espagne pour un "problème personnel", Lucas est un peu blessé et Draxler encore trop juste : aucun des trois ne devrait jouer en Bretagne. Neymar fera donc ses débuts associé à Cavani, évidemment, et Pastore ou Di Maria. Du côté Guingampais, où l'on attend de pied ferme l'adversaire parisien, seul Franck Tabanou manquera à l'appel. Ancien parisien Jordan Ikoko aura la lourde tache de défendre sur Neymar si celui-ci joue bien à gauche. Le tout avec les caméras du monde entier braquées sur lui.