Le Rennais Gnagnon a ridiculisé l'OM
Le Rennais Gnagnon et ses partenaires ont ridiculisé l'OM | BORIS HORVAT / AFP

Ligue 1 (5e journée) : Rennes coule l'OM à son tour

Publié le , modifié le

Au tour de Rennes de gifler Marseille ! Après la correction subie à Monaco 6-1, c'est le Stade Rennais qui a torpillé les Phocéens 3-1 au Vélodrome en clôture de la 5e journée de Ligue 1. Auteur de l'ouverture du score d'une talonnade exceptionnelle, Wahbi Khazri a effectué un retour tonitruant en France et lancé les Bretons vers un large succès mérité. Si Christian Gourcuff va pouvoir souffler, les affaires de Rudi Garcia ne se sont pas arrangées...

Monaco n’était donc pas un accident. Malgré du sang frais, l’hémorragie court toujours du côté de l’OM, laminé par une formidable équipe rennaise. La réaction attendue est venue de Rennes, 19e au coup d’envoi et également sous tension. Deux petites minutes pour ridiculiser les Provençaux et sa défense ouverte aux quatre vents. Abdennour en tête, dépassé par le débordement de Sarr, Evra, totalement spectateur, et Rami, sur la photo de la fabuleuse talonnade de Wahbi Khazri qui a mystifié Mandanda (0-1, 2e). Ce n’était que le début du supplice des Phocéens. Encore groggy, l’OM ne réagissait pas plus quand Bourigeaud s’avançait comme sur les grands boulevards. Ni Abdennour, ni Evra n’intervenaient. Le Rennais envoyait alors un missile dans les filets de Mandanda (0-2, 11e).

L'OM sans défense

L’absence de Luiz Gustavo se faisait cruellement sentir. Ce qui est inquiétant, c’est que hormis le Brésilien, l’OM présentait son équipe type. La seule réponse olympienne, c’était la sortie de Sakai, de loin le meilleur défenseur marseillais ce soir, pour Sarr. Rudi Garcia aussi est dans le dur en ce moment… Excellent au milieu, Bourigeaud n’était lui pas loin du doublé sur un coup franc qui frôlait la lucarne (27e). L’OM se réveillait en fin de première période mais Koubek écoeurait Germain (35e) et Sertic (43e).

Abdennour au tapis

La deuxième mi-temps confirmait les difficultés marseillaises à gagner les duels. Face à Rami, Khazri continuait son festival mais trouvait le poteau (50e). Finalement, c’est Gnagnon qui plantait un nouveau but. Sur un coup franc de Bourigeaud en retrait, le défenseur breton prenait de vitesse Abdennour et ajustait Mandanda (0-3, 70e). L’ancien sévillan arrêtait les frais, cuisse et moral touchés. L’International tunisien allait avoir quelques jours de soins pour méditer sur cette statistique accablante : sur ses 20 tirs subis cette saison, l’OM a encaissé 10 buts ! Pas sous les sifflets mais presque, Morgan Sanson, bien servi par Payet, réduisait l’écart en fin de match (1-3, 87e). Marseille évitait une dernière humiliation quand Mubele tirait au-dessus un penalty pour Rennes (90e+2).