Stade Lorient terrain synthétique 052010
La pelouse synthétique du stade de Lorient | Maxppp

Le syndicat des joueurs demande la fin des pelouses synthétiques

Publié le

L'UNFP, le syndicat des joueurs professionnels, a demandé mardi dans un communiqué à la LFP de remplacer les pelouses synthétiques, accusées de favoriser les blessures, par des pelouses naturelles "dès le début du prochain exercice". "L'UNFP demande à la LFP, organisateur de la compétition, d'agir pour que la totalité des clubs de Ligue 1 soit dotée d'une pelouse naturelle, et ce dès le début du prochain exercice", selon le communiqué publié mardi.

Cette prise de position fait suite à la blessure musculaire de l'international marocain de Lille Sofiane Boufal samedi à Lorient. Remplacé dès la 25e minute, le jeune ailier "souffre d'une lésion méniscale" et devra subir une intervention chirurgicale, ce qui l'empêchera de rejouer cette saison. "La pratique professionnelle du football sur des surfaces synthétiques entraînent, avant même d'évoquer les blessures comme celle du milieu lillois, traumatismes musculaires, torsions et stress au niveau des articulations, brûlures, qui finissent par laisser des traces au niveau d'organismes déjà lourdement sollicités", argumente l'UNFP dans son communiqué. La mairie de Lorient a toutefois d'ores et déjà fait savoir, mi-décembre, que la pelouse synthétique du stade du Moustoir serait remplacée cet été par une pelouse hybride ou naturelle, décision prise pour devancer l'interdiction, par la Ligue de football professionnel (LFP), des pelouses synthétiques en L1 et en L2 à partir de 2018.

AFP