Leonardo Jardim, l'entraîneur de l'AS Monaco.
Leonardo Jardim, l'entraîneur de l'AS Monaco. | AFP

La LFP refuse d'alléger le calendrier de Monaco

Publié le

La demande du club monégasque de repousser son match en retard de la 25e journée de Ligue 1, face à Montpellier, a été refusée par la Ligue de football professionnel. Dans un communiqué, l’ASM "déplore l’absence de soutien dans cette procédure", destinée à alléger un mois d’avril marqué par la double confrontation contre la Juventus Turin, en quart de finale de la Ligue des champions. L'équipe de Leonardo Jardim disputera ainsi six rencontres en trois semaines.

Le verdict de la Ligue de football professionnel est tombé ce vendredi : Monaco-Montpellier se jouera bien le mardi 7 avril. Ce match comptant pour la 25e journée de L1, qui avait été reporté le 14 février dernier en raison des conditions climatiques, l’ASM entendait le reporter. Pourquoi ? Pour préparer au mieux son quart de finale de Ligue des champions, face à la Juventus Turin.

Cette demande, rappelle le club monégasque dans un communiqué, avait été "immédiatement acceptée avec fair-play" par Montpellier. Mais elle a été retoquée par la LFP, dont l’ASM "déplore l’absence de soutien dans cette procédure". "La désillusion est d’autant plus grande que notre demande n’a même pas eu le grand privilège de faire l’objet d’un débat au sein du bureau de la LFP, la ligue ayant décidé unilatéralement de ne pas le réunir", souligne le communiqué monégasque..

Le communiqué de l'AS Monaco

Conséquence de ce refus : l’équipe de Leonardo Jardim disputera six rencontres "en seulement vingt jours". Le vendredi 3 avril, elle accueillera Saint-Etienne à Louis-II, pour un duel important dans la course à l’Europe. Elle recevra Montpellier le mardi suivant. Se rendra à Caen le 10 vendredi. Ira à Turin le mardi 14. Pour conclure ce mini-marathon par deux matches à domicile, face à Rennes (le samedi 18) et la Juve (le mardi 22).