Lyon Montpellier
Lyon est impuissant face à Montpellier. | JEFF PACHOUD / AFP

Face à Montpellier, Lyon prend l'eau

Publié le , modifié le

Eliminé de toutes les compétitions européennes (Ligue des Champions et Europa Ligue) depuis sa défaite mardi face à la Gantoise, Lyon avait à cœur de retrouver des couleurs face à Montpellier. L’OL espérait aussi défendre sa place de dauphin du PSG, sévèrement menacée par de nombreuses équipes. C’est raté. Battus 4-2, les Lyonnais signent leur troisième défaite consécutive et s’enfoncent un peu plus dans la crise.

Retrouver l'unité du groupe, et surtout effacer la déconvenue de mardi, en Ligue des Champions : tel était l'objectif de l'OL avant d'affronter dans son enceinte des Montpelliérains de retour en forme. L’entame du match est totalement folle, avec pas moins de trois buts dans le premier quart d’heure de jeu. Maxime Gonalons ouvre le score à la 8e minute, en marquant…contre son camp, en trompant son propre portier. Les Héraultais prennent confiance, et aggravent la marque trois minutes plus tard, grâce à Ninga qui parvient à trouver le chemin des filets, en glissant le ballon entre les jambes d’Anthony Lopes. Alexandre Lacazette vient relancer les siens, en inscrivant un but de la tête à la 14e minute. Le quart d’heure de jeu est à peine passé que les filets ont déjà tremblé trois fois. De quoi présager une suite de match tout aussi spectaculaire.

Les hommes de Courbis sont intenables, Boudebouz et Dabo parviennent à s’infiltrer dans la défense lyonnaise, qui est à chaque fois sauvée par Anthony Lopes (24e, 32e). Lyon est fébrile dans ses attaques, mais parvient tout de même à trouver l’ouverture à la 45+1e, mais le but de Tolisso est refusé pour hors-jeu.

A la sortie des vestiaires, Ninga vient aggraver le score, en inscrivant le troisième but montpelliérain de la soirée (48e). C’est sous les sifflets de Gerland, où les supporters commencent à quitter l’enceinte, que Beauvue laisse sa place à Cornet (61e). Après une grosse occasion à la 72e, Camara parvient à trouver le chemin des filets, après avoir buté une première fois sur Lopes. 4-1, la déconvenue est grande côté lyonnais, même si les hommes de Fournier parviennent à réduire le score grâce à Ghezzal (84e).

Montpellier continue de prendre le jeu à son compte, et multiplie les occasions, sans toutefois trouver à nouveau la faille. La fin du match est sifflée, le score est sans appel : 4-2. Alors que les Héraultais s’éloignent de la zone de relégation en signant leur troisième victoire d’affilée en championnat, Lyon continue de prendre l’eau.