Vous êtes ici

Les agences antidopage veulent exclure la Russie de sa propre Coupe du monde 2018

.

. | FREDRIK VON ERICHSEN / DPA

Par

Publié le 11/01/2017 | 13:25

Les présidents des 19 agences nationales antidopage (ANA), réunis à Dublin, ont estimé que la Russie devrait être exclue de toute compétition sportive tant qu'elle n'aura pas réglé son problème de dopage. Cela concerne également le Mondial de football, que la Russie s'apprête à organiser l'année prochaine.

A l'issue d'une réunion qui s'est tenue ce mardi, un communiqué a été publié : "à la lumière du second rapport McLaren, les responsables ont demandé l'exclusion des organisations sportives russes de toutes les compétitions internationales". Ce fameux rapport, rendu public juste avant les Jeux Olympiques de Rio, faisait état d'un dopage d'état généralisé en Russie. Travis Tygart, président de l'Agence antidopage américaine (USADA), a tenu à préciser qu'aucune exception ne serait faite, pas même pour le Mondial 2018 de football, organisé en... Russie. 

Néanmoins, les présidents des ANA ont estimé qu'il fallait permettre à certains athlètes russes de pouvoir participer aux compétitions internationales, sous des couleurs neutres. Ils souhaitent également que l'Agence mondiale antidopage (AMA) prenne enfin des sanctions contre les fédérations "visées par de nombreuses preuves de dopage et de dissimulation après la publication des travaux McLaren". 

Sur le même sujet