Vous êtes ici

Luka Modric visé par une enquête pour faux témoignage

Le milieu de terrain du Real Madrid Luka Modric

Le milieu de terrain du Real Madrid Luka Modric | ODD ANDERSEN / AFP

Par

Publié le 19/06/2017 | 15:34

Après les soupçons de fraude fiscale pesant sur Cristiano Ronaldo, le Real Madrid voit un deuxième joueur pris dans la tourmente judiciaire. Luka Modric, le talentueux joueur du milieu de terrain, est visé par une enquête pour faux témoignage dans son pays. Le 13 juin dernier, il avait fait une déposition au procès de Marnic, homme fort du football croate, soupçonné de nombreuses malversations.

Auteur d'un doublé Ligue des Champions-Liga, le Real Madrid était dans les nuages. Mais deux affaires pourraient bien ternir sérieusement l'image de deux de ses cadres. Les soupçons de fraude fiscale à l'encontre de Cristiano Ronaldo seraient, selon les rumeurs, à l'origine de sa volonté supposée de quitter le championnat d'Espagne. Aujourd'hui, c'est dans son propre pays que Luka Modric pourrait avoir des soucis. 

Sans citer son nom, mais en donnant son âge ainsi que les détails sur sa carrière, le parquet d'Osijek (est) a expliqué que l'enquête visait le témoignage du joueur concernant la signature de son contrat professionnel au Dinamo Zagreb en 2004 fixant les conditions de son futur transfert. Luka Modric, 31 ans, a témoigné le 13 juin à Osijek au procès de Zdravko Mamic, 57 ans, homme fort du football croate, soupçonné de nombreuses malversations. L'ancien patron du Dinamo Zagreb est soupçonné d'avoir détourné avec ses complices présumés 15,6 millions d'euros, notamment lors de transferts frauduleux. Tout en flouant le fisc d'1,6 million d'euros.

Devant le tribunal d'Osijek, qui l'avait prévenu qu'il devait dire la vérité, Luka Modric a déclaré avoir signé dès 2004 une annexe avec Mamic prévoyant qu'il lui verse la moitié des primes de transferts qu'il recevrait par la suite. Or en 2015, il avait déclaré aux enquêteurs que cette annexe avait été antidatée et signée alors qu'il évoluait déjà à Tottenham. Ces faits sont susceptibles de constituer un "délit pénal de faux témoignage", selon le parquet du tribunal d'Osijek qui ne précise pas la peine encourue par le joueur. Selon les médias croates, dans son témoignage durant l'enquête, Modric avait expliqué avoir ainsi reversé en liquide à la famille Mamic quelque 7 millions d'euros sur les neuf arrivés sur son compte à l'occasion de son transfert.

Sur le même sujet