Eric Abidal Barcelone 012011
La joie d'Abidal, félicité par Messi et Pedro | AFP - RAFA RIVAS

Abidal libère le Barça

Publié le

Le FC Barcelone, grâce à un but du Français Abidal , le FC Séville et le Deportivo La Corogne se sont qualifiés mercredi pour les quarts de finale de la Coupe du Roi. Accroché à l'aller (0-0), Barcelone a difficilement obtenu sa qualification en faisant match nul 1-1 chez l'Athletic Bilbao grâce à Abidal.

près avoir légèrement dominé la première mi-temps, en se montrant dangereux notamment sur une tête de Villa (7), les Catalans se procuraient une nouvelle occasion toujours de la tête par le même Villa (64). Mais c'est le défenseur Eric Abidal qui allait devenir le héros de la soirée. Touché à la tête à la 54e minute par un objet lancé des tribunes de San Mamés, le Français était soigné avant de poursuivre la rencontre et d'ouvrir le score vingt minutes plus tard (74e), son premier but avec le Barça. "Quand j'ai des occasions comme celle-ci, je tire. J'ai marqué et j'espère marquer d'autres buts cette saison", a déclaré le défenseur français sur la chaîne de télévision Canal+.

L'égalisation à la 84e de Llorente n'y changeait rien, le but à l'extérieur des Blaugrana leur assurant la qualification pour les quarts, eux qui avaient été éliminés la saison passée dès les huitièmes. Déjà vainqueur à domicile d'un match aller riche en buts (5-3), le tenant du titre, le FC Séville, a corrigé à nouveau la défense de Malaga (3-0) grâce à des réalisations de l'Ivoirien Romaric (51), de l'Argentin Perotti (65) et du Brésilien Luis Fabiano (89). Dans le troisième match de la soirée, le Deportivo La Corogne a dû attendre la prolongation pour décrocher son billet face à Cordoue, club de deuxième division (3-1 a.p).
Tenu en échec à l'aller (1-1) en Andalousie, le Depor a encaissé un but à la 87e minute par Arteaga avant d'égaliser sur penalty à la 90e grâce à l'Espagnol Adrian. Ce dernier offrait la qualification en inscrivant deux autres buts en prolongation, dont un sur penalty (102, 120 sur pen.)

AFP