Samir Nasri
Samir Nasri, le joueur français de Manchester City | AFP - IAN KINGTON

Quels Bleus dans les bagages de Deschamps?

Publié le , modifié le

A un peu plus d'un an de la Coupe du monde au Brésil, l'Equipe de France va terminer sa saison par une tournée en Amérique du Sud. Au programme, deux matches amicaux contre l'Uruguay et le Brésil le 5 et 9 juin. Avec quels acteurs? C'est la grande question à laquelle Didier Deschamps va apporter une réponse jeudi en annonçant sa liste. Entre les absences (Varane, Pogba, Sissoko), ceux qui veulent souffler (Ribéry) et la préparation des éliminatoires au mois de septembre face à la Géorgie, le sélectionneur va devoir ouvrir son groupe à des retours ou des nouvelles-têtes.

On avait quitté les Bleus, les mines défaites au Stade de France après la leur face à l'Espagne (1-0). Un revers qui les faisait tomber à la deuxième place du groupe I, compliquant ainsi la route qui mène au Brésil. Avant le retour des qualifications pour le Mondial brésilien en septembre prochain (le 6) contre la Géorgie, Didier Deschamps s'offre une ultime revue d'effectif après une saison éprouvante. Au mois de mai, il y a souvent de la casse et cette saison ne déroge pas à la règle.

Les organismes sont fatigués, rincés, lessivés. Pour Raphaël Varane, c'est le genou qui grince. Le Madrilène va rater la fin de saison, tout comme le Magpies Moussa Sissoko, blessé depuis un match contre West Ham au début du mois. Paul Pogba lui a été mis à la disposition des moins de 20 ans qui préparent leur Mondial en Turquie (21 juin-13  juillet). "Je laisse les meilleurs joueurs de cette génération pour qu'ils puissent  jouer cette compétition. Ça me permettra de les voir en compétition", a déclaré  Deschamps lundi sur RTL. Il n'y aura donc pas non plus de première convocation  pour les grands espoirs Lucas Digne et Florian Thauvin.

Encore sur le pont

Quand certains verront cette tournée devant leur télé, d'autres s'en seraient peut-être bien passés. Parmi ceux-là, Franck Ribéry. Le milieu du Bayern sera le seul tricolore à encore sur le pont jusqu'au mois de juin. Entre la finale de la Ligue des Champions (26 mai contre Dortmund) et la finale de la Coupe d'Allemagne contre Stuttgart le 1er juin, les prochaines semaines vont être chargées pour "Ti Franck". Le 1er juin, le jour même où les Bleus s'envoleront pour l'Amérique du Sud.   "Je dois en discuter avec le coach (Didier Deschamps, ndlr), on va voir par  rapport à ce déplacement parce que c'est vrai qu'on joue le 1er, à Berlin a-t-il expliqué mardi sur RTL. On reste là-bas, on rentre, après ça dépend si on gagne tout... Je vais en discuter avec lui. Ça sera au coach de prendre la décision".

Préparer la Géorgie déjà

Cette tournée en Amsud sera un bon laboratoire pour "DD" qui sait déjà qu'il sera privé de ses trois milieux Matuidi, Cabaye et Pogba pour le prochain match éliminatoire contre la Georgie le 6 septembre prochain. Le sélectionneur devrait donc rappeler certaines têtes afin de construire son entrejeu pour ce rendez-vous. Ainsi des milieux retenus contre l'Espagne, seuls seront titularisables en Georgie Maxime Gonalons, Moussa Sissoko et Mathieu Valbuena. Le premier devrait donc avoir une carte à jouer alors que le dernier est un pion essentiel de Deschamps.

L'ex-entraîneur de l'OM devrait ainsi rappeler celui qu'il avait établi comme homme de base, Rio Mavuba, bien revenu avec Lille. Outre le Lillois, Deschamps pourrait être tenté par le Lyonnais Clément Grenier auteur d'une bonne fin de saison ou son compère du milieu Yoann Gourcuff, en net regain de forme et auteur de 2 buts lors des 3 dernières journées. Présent à l'Euro 2012 au cours duquel il s'était tristement illustré, Samir Nasri est bien mieux en cette fin de saison avec son club de Manchester City. Suffisant aux yeux de Deschamps pour passer l'éponge? Pas évident. Etienne Capoue, mis de côté en mars, pourrait profiter des absences pour remettre les deux pieds dans le groupe.

Deschamps-Gignac, le retour?

En défense, l'indisponibilité de Varane (genou) pourrait profiter à Rami,  en phase de reprise après une élongation à la cuisse, aux côtés des axiaux plus  classiques Koscielny, Sakho et Yanga Mbiwa. Deschamps n'aura en revanche pas l'embarras du choix chez les  avant-centres. Malgré une inquiétante disette en bleu (pas de but depuis le 5 juin 2012), Benzema reste incontournable faute d'une grosse concurrence. Aliadière, qui flambe cette saison (15 buts en Ligue 1), aurait pu être une solution d'appoint pour mettre une petite pression sur le Madrilène mais la fin  de saison du Lorientais est compromise (hanche).

Quant à Loïc Rémy, que Deschamps apprécie depuis ses années marseillaises, il a été arrêté et placé en garde à vue par la police londonienne, qui le soupçonne du viol d'une femme de 34 ans perpétré avec deux autres hommes, selon plusieurs médias britanniques. Une place pourrait donc se libérer pour une vieille connaissance de Deschamps, André-Pierre Gignac. Auteur de 13 buts cette saison, son meilleur total depuis la saison 2008-2009 qui l'avait vu exploser à Toulouse, Gignac (16 sélections, 4 buts), pourrait retrouver les Bleus. Une première depuis le  Mondial-2010. Encore faudrait-il que Deschamps oublie les tensions qui ont émaillé leur relation quand la "Dech'" était en poste à l'OM. Giroud et Gomis eux devraient être du voyage. 

Le programme des Bleus

5 juin:
Match amical
Uruguay-France à Montevideo

9 juin:
Match amical
Brésil-France à Porto Alegre