Vous êtes ici

Deschamps sur Benzema : "Le groupe est au-dessus de tout"

Didier Deschamps n'a pas attendu longtemps avant de réagir aux propos de Karim Benzema.

Didier Deschamps n'a pas attendu longtemps avant de réagir aux propos de Karim Benzema. | RODRIGO ARANGUA / AFP

Par

Publié le 18/05/2017 | 14:11, mis à jour le 18/05/2017 | 15:41

Après les propos de Karim Benzema sur le "manque de cohérence" de Didier Deschamps, mercredi dans une longue interview au journal L'Equipe, la réplique était attendue. Le sélectionneur de l'Equipe de France, qui communiquait aujourd'hui sa liste pour les trois derniers matches de la saison (amicaux contre le Paraguay et l'Angleterre, qualificatif au Mondial 2018 face à la Suède), a plus botté en touche que répondu à l'attaquant du Real Madrid.

"Il ne peut pas dire il y a un an que tous les pays nous envient Benzema et quelques semaines plus tard, changer de discours et d'option" indiquait récemment Karim BenzemaDidier Deschamps a lui décidé ne pas entrer dans la polémique. Le sélectionneur a rappelé l'importance du groupe (un groupe élargi de 26 joueurs) qui reste "au-dessus de tout" et le fait qu'il est "l'unique décideur" dès sa première réponse et seule réponse sur l'affaire.

Didier Deschamps a aussi précisé prendre des décisions « dans un cadre sportif » sans pour autant parler des 17 buts et 5 passes décisives de l’attaquant du Real Madrid cette saison.

Et de reprendre : « Je pense au bien de l'équipe de France à chaque liste : j'analyse, je réfléchis avec mon staff technique, je choisis et j'assume mes choix » sans jamais mentionner explicitement le nom du joueur. 

"Le like ? Pitoyable !"

Devant l'insistance des journalistes, il s'est tout de même fendu d'un "pitoyable" en référence à l'épisode Instagram. En effet, après l'action décisive de Karim Benzema lors de la demi-finale retour de Ligue des Champions entre le Real Madrid et l'Atletico, une photo avait fait le tour des réseaux sociaux. Un montage partagé sur le compte Instagram du rappeur Booba, ami de l'attaquant, où l'on voyait Manuel Valls, Olivier Giroud et Didier Deschamps être dribblés par Benzema. Une photo que l'attaquant  avait aimé et un comportement que DD a condamné.

Enfin, comme pour sceller l'affaire Benzema, Didier Deschamps a bouclé son intervention en indiquant : "Je continuerai d'agir comme cela en ce qui concerne les prochaines échéances."  Une chose est sûre : le cas Benzema est encore aujourd'hui loin d'être réglé... 

Sur le même sujet