Vous êtes ici

Alexandre Lacazette rappelé par Didier Deschamps, Karim Benzema toujours écarté

L'international français Alexandre Lacazette

L'international français Alexandre Lacazette | AFP - FRANCK FIFE

Par

Publié le 18/05/2017 | 14:02, mis à jour le 18/05/2017 | 14:52

Didier Deschamps a communiqué sa liste pour les trois derniers matches de la saison de l’équipe de France. Si la mise à l’écart de Karim Benzema continue, le sélectionneur a rappelé Alexandre Lacazette, l’attaquant de Lyon, au détriment de Kevin Gameiro. Kurt Zouma et Moussa Sissoko font également leur retour. Les Bleus affronteront le Paraguay à Rennes (2 juin) et l’Angleterre au Stade de France (13 juin) en amical et iront en Suède (9 juin) pour une rencontre comptant pour les éliminatoires du Mondial 2018.

On ne les avait plus vus en Bleu depuis l’automne 2015. Karim Benzema et Alexandre Lacazette n’avaient plus porté le maillot bleu depuis un an et demi. Pour l’un, c’est la fin du tunnel, pour l’autre en revanche, celui-ci risque de s’éterniser. Le Madrilène avait demandé des comptes au sélectionneur mercredi dans L’Equipe, Didier Deschamps a répondu, sans jamais citer l’attaquant. Pour lui, l’avenir en bleu s’est considérablement obscurci ce jeudi. Pour Lacazette, en revanche, c’est la récompense d’une – nouvelle – très belle saison avec l’OL, près de quatre ans après sa première apparition lors de la tournée sud-américaine. En raison des trois matches, Deschamps a convoqué 26 joueurs et gardera ce groupe élargi lors de la totalité du rassemblement.


Lire aussi : Deschamps sur Benzema : "Le groupe est au-dessus de tout"


Les revenants

A bientôt 26 ans, Lacazette (10 sélections, un but) a une belle carte à jouer. Le Lyonnais a pris la place de Kevin Gameiro, moins bien avec l'Atletico, et pourrait profiter de ce rassemblement pour s'installer durablement chez les Bleus. "Alexandre fait une très belle saison avec l'OL. Il faisait partie des réservistes pour l'Euro. Gameiro a été performant, je ne vais pas accumuler non plus. C'est à son détriment aujourd'hui", a expliqué "DD". "Je l'ai choisi (Lacazette, ndlr) parce que, sur ce que je le vois faire, il est dans un état d'esprit, il démontre beaucoup d'agressivité et d'envie. C'est aussi pour lui montrer qu'il fait partie de ce groupe France. A lui comme aux autres de mettre à profit le temps de jeu qu'il aura", a-t-il ajouté.

Kurt Zouma est l'autre grand revenant. Le défenseur de Chelsea, dont la dernière sélection date d'octobre 2015 - comme Lacazette -, revient d'une longue blessure (ligaments croisés) et vient d'être sacré champion d'Angleterre avec Chelsea. L'ancien stéphanois, en manque de temps de jeu à Londres, se fait une place en raison des trois matches prévus. "J'ai envie de prendre des sécurités avec les matches à venir. Pour pallier à toute éventualité", a éclairé Deschamps. Pour Moussa Sissoko, c'est un peu différent. Deschamps n'a pas oublié l'Euro 2016 de haut niveau réalisé par le joueur de Tottenham. En juin, en France, il est devenu "un cadre", un élément "très, très important" que le sélectionneur voulait revoir, malgré un temps de jeu, la aussi, réduit avec les Spurs.

Du classique

Pour le reste, Deschamps donne l'impression de connaître l'ossature qui ira dans un an - si la France se qualifie - en Russie. Raphaël Varane, le patron de la défense, fait son retour et reste à voir à qui il sera associé même si Laurent Koscielny part avec une longueur d'avance sur Samuel Umtiti. Au milieu, le trio N'Golo Kanté, Paul Pogba et Blaise Matuidi est bien là. Le sélectionneur est revenu sur le cas du Mancunien qui a connu une saison en dent de scie.

"Il a fait une bonne saison globalement, a estimé Deschamps, vous (les journalistes, ndlr) attendez beaucoup de lui...". Pogba a la confiance totale de son sélectionneur qui l'a toutefois lancé un reproche, toujours le même, sa tendance "à s'éparpiller, car il veut trop en faire". Enfin en attaque, hormis le retour de Lacazette, on retrouve ceux qui étaient là au printemps. Pour les autres (Gameiro, Martial, Coman, Fékir), il va falloir en faire plus pour remonter dans le train qui fonce vers la Russie. Et comme toujours, il n'attendra personne ou, du moins, pas grand-monde.

La sélection 

Gardiens : Alphonse Areola (PSG), Benoît Costil (Rennes), Hugo Lloris (Tottenham)
Défenseurs : Lucas Digne (Barcelone), Christophe Jallet (OL), Presnel Kimpembe (PSG), Laurent Koscielny (Arsenal), Benjamin Mendy (AS Monaco), Djibril Sidibe (AS Monaco), Samuel Umtiti (Barcelone), Raphael Varane (Real Madrid), Kurt Zouma (Chelsea)
Milieux : N’Golo Kante (Chelsea), Blaise Matuidi (PSG), Paul Pogba (Manchester United), Adrien Rabiot (PSG), Moussa Sissoko (Tottenham), Corentin Tolisso (OL)
Attaquants : Ousmane Dembele (Borussia Dortmund), Olivier Giroud (Arsenal), Antoine Griezmann (Atletico Madrid), Alexandre Lacazette (OL), Thomas Lemar (AS Monaco), Kylian Mbappe (AS Monaco), Dimitri Payet (OM), Florian Thauvin (OM)

Sur le même sujet