Vous êtes ici

L’Allemagne s’offre sa première Coupe des Confédérations

L'Allemagne remporte la Coupe des Confédérations

L'Allemagne remporte la Coupe des Confédérations | AFP

Par

Publié le 02/07/2017 | 21:53, mis à jour le 02/07/2017 | 22:55

Malmenée en début de la rencontre par une talentueuse équipe du Chili, l’Allemagne –plus efficace- a fini par s’imposer 1-0 à Saint-Pétersbourg, remportant sa toute première Coupe des Confédérations.

Après s’être quittés sur un nul (1-1) en phases de poules, Chiliens et Allemands s’attendaient à un combat intense. Dès les premières minutes, tous les paramètres laissaient entendre que le Chili allait forcément ouvrir le score. Plus tranchants dans leurs attaques face à une Mannschaft peu inspirée et privée d’une grande partie de ses champions du monde, les hommes de Juan Antonio Pizzi assuraient le spectacle.

Vidal (4e), Vargas (13e) puis Sanchez ont tous eu des occasions franches, bien sauvées par Ter-Stegen. Mais quand on connaît un peu le ballon rond, on sait que l’équipe d’Allemagne peut toujours se sortir des situations les plus compliquées. Et c’est donc contre le cours du jeu, qu’elle a ouvert le score sur sa première occasion. Profitant d’une erreur défensive de Diaz, Werner offrait le but sur un plateau à Stindl (0-1, 20e). La Roja tentait de réagir, à l’image d’Aranguiz qui ratait de peu l’égalisation (24e). Les protégés de Joachim Löw finissaient par reprendre le contrôle du match dans le dernier quart d’heure avant de regagner les vestiaires.

Jara frôle le carton rouge

En deuxième période, les supporteurs chiliens espéraient un éclair de génie d’Alexis Sanchez, mais il tardait à venir, et c’était au contraire les coéquipiers de Draxler qui portaient le danger dans le camp adverse. Les minutes s’égrainaient et les esprits commençaient à s’échauffer Kimmich et Vidal étaient tous deux avertis, puis Jara frôlait le rouge, alors qu’il semblait avoir donné un coup de coude volontaire à Werner. L’arbitre ayant fait appel à la vidéo, il décidait finalement de ne donner qu’un très clément carton jaune… Tout heureux de rester à 11, les Chiliens partaient à l’assaut des cages adverses, mais encore une fois, que ce soit Sanchez (72e), Vargas (74e), Sagal (85e), ou de nouveau Sanchez sur un superbe coup franc, la défense des champions du monde tenait bon, et l’Allemagne pouvait soulever un trophée qui l’avait jusque-là curieusement boudée.

"Cette équipe a réussi une performance extraordinaire dans ce tournoi, a déclaré Joachim Löw au micro de ZDF. Ce soir, elle s'est battue pour chaque mètre de terrain, et elle l'a fait remarquablement. Je suis super-fier d'eux. Au début du match nous étions un peu nerveux mais une finale a quelque chose de magique. En deuxième mi-temps c'était dur et tendu, les Chiliens ne lâchaient rien. Pour la Coupe du monde, je peux dire que chacun des joueurs qui était dans le groupe a maintenant une meilleure position de départ qu'avant la Coupe des Confédérations. Nous voulions faire progresser ces joueurs par cette expérience, et c'est réussi. Mais défendre un titre mondial c'est quelque chose de plus dur, de beaucoup plus difficile", a assuré le sélectionneur allemand.

Sur le même sujet

Tour de france : A suivre en direct