Claudio Bravo anticipe bien la tentative de Quaresma
Claudio Bravo, véritable héros, arrête le premier des trois pénalties du Portugal, tiré par Quaresma, en demi-finale de la Coupe des Confédérations 2017 | AFP - Kirill KUDRYAVTSEV

Coupe des Confédérations: le Chili en finale aux dépens du Portugal

Publié le , modifié le

Le Chili s'est qualifié pour la finale de la Coupe des Confédérations, en s'imposant aux tirs au but (3 t.à.b à 0, 0-0 à la fin du temps réglementaire) face au Portugal en demi-finale mercredi à Kazan, au terme d'une rencontre poussive où les occasions ont été rares. Cette qualification est cependant logique, car ce sont les Chiliens qui se sont montrés les plus entreprenants.

Si cette demi-finale a offert l’affrontement équilibré attendu, avec de l’indécision jusqu’aux dernières minutes, elle fut peu emballante dans le contenu. La faute aux positions tactiques des uns et des autres, très regroupés en défense, à beaucoup d’imprécisions et de maladresses dans les derniers gestes mais surtout à une fatigue flagrante qui, au fil des minutes, a forcément pesé dans les jambes et dans la maîtrise technique.

Un match poussif

Si les Portugais ont pris la direction des opérations dès l’entame du match, ils se sont rapidement heurtés à la défense chilienne. Andre Gomes et Andre Silva, se sont retrouvés deux fois en position favorable, mais ont été devancés par le gardien Claudio Bravo. Les Chiliens se sont aussi offert dans cette première période deux grosses occasions par Alexis Sanchez et Isla, mais leurs gestes étaient trop approximatifs pour tromper Rui Patricio.

La deuxième période était aussi engagée dans la bonne volonté des deux équipes d’aller vers l’avant, mais les actions restaient brouillonnes. Avec des Chiliens bien en place, et vifs dans la relance, qui, cette fois, prenaient la direction des opérations. Le Portugal opérait en contres. Une belle frappe de Ronaldo stoppée par Bravo, venant juste après un superbe tir retourné de Vargas repoussée par Rui Patricio constituaient les deux opportunités les plus marquantes avant que les deux équipes soient poussées à la prolongation.

Des Chiliens malheureux…. Puis récompensés

Une prolongation au cours de laquelle les joueurs commençaient vraiment à tirer la langue. Et le jeu s’en ressentait, avec beaucoup de ballons perdus et de gestes imprécis. Peu inspiré, le Portugal subissait. Les Chiliens tentaient de conclure avant la séance aléatoire des tirs au but. Ce sont eux qui mettaient visiblement la pression. D’abord, avec un faute sur Francisco Silva qui aurait pu leur permettre d’obtenir un penalty. Puis dans les dernières minutes, une énorme occasion, la plus significative du match, avec une belle frappe de Vidal, qui trouvait le poteau gauche de Rui Patricio… Le ballon revenait dans les pieds de Rodriguez dont la reprise trouvait cette fois la barre transversale.

Les dernières cartouches avaient été brûlées. Il fallait donc se départager aux tirs au but. Dans cet exercice, les Chiliens assuraient tandis que les trois premiers Portugais –pas très inspirés dans leurs tirs - voyaient leur ballon stoppé par l'expérimenté Bravo. On n’allait donc pas plus loin. Le Portugal sortait tête basse. Le Chili, vainqueur de la Copa America, s’offre une finale et la possibilité d’ajouter une nouvelle ligne à son palmarès.

Christian Grégoire