Vous êtes ici

Coupe de la Ligue: Bordeaux rejoint Nancy et Monaco en demi-finale

Gaëtan Laborde félicité par ses coéquipiers girondins

Gaëtan Laborde félicité par ses coéquipiers girondins | NICOLAS TUCAT / AFP

Par

Publié le 11/01/2017 | 20:42, mis à jour le 11/01/2017 | 20:53

Bordeaux a obtenu, ce mercredi, son billet pour les demi-finales de Coupe de la Ligue en battant l'En-Avant Guingamp 3- 2. Côté girondins, les buts sont signés François Kamano (16e) et Gaëtan Laborde (36e et 65e). Si les Bretons, incisifs pendant la premier heure de jeu, avaient ouvert le score par Sloan Privat (16e), ils ont peiné en seconde période et manqué de réalisme face à des hôtes déterminés. Et le but de Nicolas Benezet (88e) n'a pas permis d'inverser le scénario.

A la peine en championnat en décembre (trois défaites et un nul), Bordeaux, vainqueur de Clermont en 32e de finale de Coupe de France, avait besoin de se rassurer. Face à Guingamp, les Girondins ont fait belle figure pour s'imposer face à une équipe contre laquelle ils avaient dû se contenter d'un match nul en novembre dernier, lors de la 13e journée de L1.

L’ouverture du score était toutefois à mettre au compte des Bretons par l’intermédiaire de Sloan Privat qui trompait Jérôme Prior d’une jolie tête plongeante (0-1 à la 11e). Dans la foulée, Nill de Pauw manquait de quelques centimètres la « balle de break ». Les Bordelais, piqués au vif par l’ardeur de leurs adversaires du jour, ne mettaient que cinq minutes à répliquer. L’égalisation était signée François Kamano du pied gauche (1-1 à la 16e). 

A ce stade de la rencontre, les Bordelais prenaient littéralement le jeu à leur compte et on pouvait lire une certaine inquiétude sur le visage d’Antoine Kombouaré. Une inquiétude qui allait se montrer légitime quand, Gaëtan Laborde, très actif depuis le début du match, donnait l’avantage aux siens, de la tête, sur un coup de pied arrêté (2-1 à la 36e).

En seconde période, Bordeaux maintenait la pression face à des Guigampais incisifs. Ce pressing allait s’avérer payant puisque Laborde s’offrait un doublé (3-1 à la 65e). En dépit de leur avance, les Girondins poursuivaient leur travail offensif. Si les Bretons connaissaient une baisse de régime après l’heure de jeu, multipliant les contrôles manqués et les passes imprécises, ils retrouvaient le chemin des filets bordelais par l’intermédiaire de Nicolas Benezet d’une puissante volée du gauche (3-2 à la 88e). Mais voilà, aussi satisfaisant fut-il, ce but intervenait un peu trop tard pour espérer inverser la tendance côté Guigampais. 

Joueurs et solides, les Bordelais ont été logiquement récompensés et empochent leur sésame pour le dernier carré de Coupe de la Ligue.

Sur le même sujet