Vous êtes ici

Coupe de France: Marseille relève la tête dans un match fou, mais Monaco se qualifie

Le bonheur des Monégasques et du buteur Mbappé

Le bonheur des Monégasques et du buteur Mbappé | AFP - VALERY HACHE

Par

Publié le 01/03/2017 | 23:33, mis à jour le 02/03/2017 | 10:03

Dans l'avant-dernier match comptant pour les 8e de finale de la Coupe de France, l'Olympique de Marseille a redressé la tête au Vélodrome, malgré une défaite et une élimination face à Monaco (4-3 après prolongation). Mené à trois reprises sur son terrain par la meilleure attaque de France, et l'une des meilleures d'Europe, Marseille a égalisé à la fin de chaque période, pour disputer une prolongation où les Olympiens sont encore revenus au score avant de succomber sur la dernière réalisation monégasque.

"Ce soir, pas d'animation, après cette humiliation, un seul mot d'ordre: la qualification". A cette banderole dans un virage, répond une autre de la part des Yankees: "Face au combat, vous avez fui. L'OM a besoin de guerriers, pas de déserteurs. Il n'y a qu'une seule réponse: la victoire". Le message des supporters marseillais était clair trois jours après la claque reçue dans ce Vélodrome face au PSG (5-1). L'unité demandée a volé en éclat à la 18e minute, au propre comme au figuré. 

Un coup franc monégasque, un mur à placer. Un principe, appris dans toutes les écoles de football: rester uni. En homme de base: Thauvin. En deuxième homme: Rolando. Au milieu: un trou sitôt le ballon parti du pied de Moutinho. Un trou devenu une plaie béante dans la défense olympienne, pour le pauvre Yohann Pelé malheureux. Car outre cette erreur de son mur, le portier rentrait lui-même le ballon dans sa cage de manière involontaire après qu'il a heurté le poteau. Quand rien ne va.... A l'opposé, il s'agissait du 35e but monégasque en 13 matches depuis le début de l'année 2017. 

Vidéo: L'ouverture du score pour l'ASM

 
 

Pourtant, pendant le premier quart-d'heure, les Marseillais avaient montré leurs ambitions offensives. Ils étaient les plus pressants, les plus entreprenants, retrouvant les encouragements d'un Vélodrome qui n'attendait que ça. La meilleure attaque de Ligue 1 était promise à un boulevard face à une défense qui avait déjà craqué à quatre reprises lors de chaque match cette saison (4-0 à Louis II, 4-1 au Vélodrome). Mais en fin de première mi-temps, sur un pressing haut, Thauvin adressait un bon centre sur lequel se couchait parfaitement Payet pour égaliser (43e, 1-1).

Vidéo: La belle égalisation de Payet

 
 

Engagé dans un rythme d'une victoire-une défaite depuis le début du mois de février, l'OM pouvait maintenir le cap, mais en accrochant une belle cylindrée. A la pause, c'était possible de devenir la 4e équipe française à faire tomber les Monégasques cette saison (après Nice, Toulouse et Lyon en championnat). A l'approche de l'heure de jeu, l'ASM montait en régime, mais un nouveau centre de Thauvin faisait passer un frisson dans le dos de Leonardo Jardim à la 59e minute, sans que Lopez ni Sakai ne parviennent à le reprendre.

Vidéo: Le but de Mbappé

 
 

Sur un mouvement collectif en forme d'accélération, Mendy débordait sur le côté gauche et adressait un centre tendu à ras de terre, dévié magnifiquement et intelligemment par Mbappé dans le but marseillais. Son 13e but cette saison, toutes compétitions confondues.

Voilà comment les Monégasques faisaient la différence. Mais comme en première période, les Marseillais égalisaient, sur un dédoublement Njie-Sakai qui centrait en retrait pour Cabella, entré en cours de match, pour le (2-2). Et l'espoir de retour pour une prolongation.

Vidéo: L'égalisation de Cabella

 
 

Mais à la fin de la première période de la prolongation, c'est Monaco qui, en contre, retrouvait le chemin des filets sur un service en or de Mbappé pour l'ancien Marseillais Mendy, seul au centre (104e, 3-2). 

Vidéo: Le contre assassin de Monaco

 
 

Mais pour la troisième fois de la soirée, l'OM revenait au score, une nouvelle fois par Cabella, parfaitement lancé dans la surface par une tête de Sertic (111e).

Vidéo: Le doublé de Cabella

 
 

Et dans ce match totalement fou, l'ASM reprenait l'avantage sur un centre en retrait de Mendy pour Lemar, venu piquer le ballon sous le nez de Bernardo Silva (113e). Un quatrième but ce soir, comme à chacun des matches contre l'OM cette saison, mais surtout le 38e de l'année 2017 pour Monaco.

Vidéo: Lemar fait la différence

 
 

Un coup franc de Payet dans la dernière minute du temps réglementaire était dévié en corner. C'était le dernier espoir olympien. Mais trois jours après l'humiliation à domicile face au PSG (5-1), l'OM a bien redressé la tête. Désormais sans aucune autre compétition à jouer que la Ligue 1, l'équipe de Rudi Garcia peut s'appuyer sur cette force de caractère entrevue ce soir pour voir l'avenir avec optimisme. 

Sur le même sujet