Vous êtes ici

Coupe de France: le PSG rejoint Angers en finale

Edinson Cavani (PSG)

Edinson Cavani (PSG) | FRANCK FIFE / AFP

Par

Publié le 26/04/2017 | 22:50, mis à jour le 26/04/2017 | 23:19

Le PSG s'est qualifié, ce mercredi, pour la finale de la Coupe de France en assommant l'AS Monaco 5-0. Cette victoire nette et sans bavure a été décrochée face à une équipe monégasque privée de ses cadres, l'objectif de Leonardo Jardim étant clairement le championnat et la Ligue des Champions. Draxler, Cavani, Mbae (c.s.c), Matuidi et Marquinhos ont été les principaux artisans de ce succès qui propulse le PSG pour la 11e fois de son histoire en finale de la Coupe de France.

Pour Monaco, en tête de Ligue 1 et demi-finaliste de la Ligue des champions, la Coupe de France n'était clairement pas une priorité cette saison. Leonardo Jardim ne s'en est pas caché, ce mercredi, en alignant une équipe B composée d'un nombre conséquent de jeunes pousses (Irvin Cardona, Abdou Diallo et Kevin N'Doram). Et face à une formation parisienne bien décidée à conserver son titre, ce qui devait arriver arriva.

Dès les première minute de la rencontre, la domination était nettement parisienne. Et la première occasion de Cavani, dès la 5e minute, prouvait que le PSG n'allait pas laisser passer sa chance. Un peu avant la demi-heure de jeu, suite à une erreur de Morgan De Sanctis, Julian Draxler concrétisait facilement la supériorité de son équipe (1-0 à la 26e).

 
 

Cinq minutes plus tard, le portier monégasque encaissait un second but, signé Cavani. Parfaitement servi par Angel Di Maira, le buteur uruguayen réalisait le break d'une talonnade du pied droit (2-0 à la 31e). C'était son 126e but sous les couleurs parisiennes, le 45e de la saison.

 
 

Manifestement sonnées, les troupes de Jardim continuaient de souffrir en fin de première période, Cavani se procurant encore deux très belles occasions (41e et 43e) et Marco Verratti manquant de peu le cadre (45e).

Le calvaire continue

Au retour des vestiaires, les Monégasques savaient que la remontée s'annonçait plus que compliquée. Mais ils ne se doutaient sûrement pas que la correction allait être si lourde. Un but contre son camp de Safwan Mbae (50e) puis, dans la foulée, une frappe du pied gauche de Blaise Matuidi (52e) et la messe était dite. 

 
 

La suite et fin de la rencontre se résumait en un seul mot pour l'ASM : résister. Résister pour que l'addition ne soit pas encore plus salée face aux hommes d'Unai Emery qui, de leur côté, ne relâchaient pas la pression. Ainsi, Maxwell (66e), Lucas (73e) ou encore Draxler (78e) s'employaient pour aggraver encore la marque. Mais c'était Marquinhos qui finissait par trouver le chemin des filets juste avant la fin du temps réglementaire (5-0 à la 90e), concluant ainsi 90 minutes de jeu à sens unique. 

 
 

Pour la 15e fois de son histoire, le PSG se qualifie donc pour la finale de la Coupe de France et c'est face à Angers, le 27 mai prochain, que les Parisiens tenteront de décrocher un 11e titre. 

Sur le même sujet