Hoffenheim met le Bayern Munich à terre
Hoffenheim met le Bayern Munich à terre | UWE ANSPACH / DPA

Le Bayern Munich chute à Hoffenheim

Publié le

Le Bayern Munich, sans âme ni inspiration, a chuté chez sa bête noire Hoffenheim (2-0), mais Dortmund n'en a pas profité pour prendre le large en tête du Championnat d'Allemagne, tenu en échec à Fribourg (0-0). Avec sept points, le Borussia reste en tête du classement, à égalité de points avec Hoffenheim et le promu Hanovre, mais avec une meilleure différence de buts.

A quelques jours de leur entrée en Ligue des champions, respectivement à Tottenham et contre Anderlecht, Dortmund et le Bayern n'auront donc guère engrangé de confiance. Et le Borussia a probablement perdu dans l'affaire deux défenseurs clés: l'Espagnol Marc Bartra, sorti à la 18e minute en raison de douleurs aux adducteurs, et son capitaine Marcel Schmelzer, évacué sur une civière après un tacle sur la cheville porté par le Français Yoric Ravet, expulsé pour son geste après intervention de l'arbitre vidéo. Dominateur dès l'entame, Dortmund a encore plus monopolisé le ballon en supériorité numérique, mais s'est heurté pendant une heure au mur érigé par dix Fribourgeois regroupés devant leur but. "Nous sommes déçus. Dortmund doit gagner à Fribourg", a déclaré l'entraîneur Peter Bosz, "quand on joue pendant une heure avec un homme de plus, ça laisse le temps de marquer un but. Pour nous, ce sont deux points perdus". Le Borussia, qui a perdu sa perle française Ousmane Dembélé, parti à Barcelone au mercato, a aussi pâti de l'absence de ses attaquants internationaux Marco Reus (ligaments croisés) et André Schürrle (cuisse).

Le Bayern perd chez sa bête noire

De son côté, le Bayern se rendait chez sa bête noire Hoffenheim, la seule équipe qu'il n'avait pas réussi à vaincre la saison dernière (nul 1-1 à Munich et défaite 0-1 à Hoffenheim). Carlo Ancelotti, grand partisan d'une rotation active, avait laissé son duo Robben-Ribéry sur le banc, pour aligner Kingsley Coman et Müller sur les ailes. Corentin Tolisso, arrivé de Lyon à l'intersaison, avait droit en revanche à sa troisième titularisation en trois matches de Championnat. Après presque une demi-heure de domination sereine, le Bayern encaissait un but plein d'opportunisme de Mark Uth (1-0, 27e), qui prenait de vitesse la défense mal replacée après une touche. Ce but semblait déboussoler complètement les champions d'Allemagne, qui se mettaient à perdre leurs duels et à rendre des balles à l'adversaire. La punition arriva à la 51e minute, avec le doublé de Uth (2-0).

En faisant rentrer ses vieux guerriers Robben (57e) et Ribéry (78e), suivi de James (78e), Ancelotti tentait de revenir aux bonnes vieilles recettes pour sauver sa soirée, mais il était trop tard. Hoffenheim survolté et porté par son public ne lâchait plus rien. Vendredi soir, le RB Leipzig avait remporté sa deuxième victoire consécutive à Hambourg (2-0), laissant une impression d'aisance et d'efficacité, à cinq jours de son entrée en Ligue des champions à domicile contre Monaco. Naby Keita, l'international guinéen de 22 ans, et le nouveau buteur de l'équipe nationale Timo Werner, 21 ans et en état de grâce depuis le début de saison, ont marqué pour le RB. Au classement des buteurs, l'Islandais Alfred Finnbogason, auteur des trois buts de la victoire de Augsbourg contre Cologne (3-0) samedi, a pris la tête avec quatre réalisations, devant les inévitables Lewandowski et Timo Werner (3 buts), et Mark Uth, qui a également porté son total à 3 grâce à son doublé contre Munich.

AFP