Kevin Staut
Kevin Staut | CHRISTOPHE BRICOT / DPPI

Les Pays-Bas reprennent le pouvoir à la Coupe des Nations, la France 7e

Publié le

Les Pays-Bas ont remporté la finale de la Coupe des nations de saut d'obstacles, avec un point de pénalité, devançant les Etats-Unis et la Belgique, deuxièmes et troisième avec quatre points et départagés au chrono, samedi soir à Barcelone. La France a pris la 7e place avec un total de 13 points, grevée par ses champions olympiques Kevin Staut, qui a ouvert avec deux fautes, et Roger-Yves Bost, contraint à l'abandon.

En empochant quelque 40.000 euros, un tiers de la dotation de 125.000 euros, les +oranje+ ont renoué avec leur faste des années 2014, quand ils avaient doublé l'or mondial par équipes d'un succès en Coupe des nations, déjà Barcelone, et 2015 (champions d'Europe). "En 2016 et 2017, on a eu des résultats individuels, mais cela ne s'est pas bien (passé) par équipes aux Jeux et cette année en août aux +Europe+", a indiqué Jur Vrieling, qui a lancé idéalement son équipe par un parcours net sur Glasgow. Vice-champion d'Europe individuel à Göteborg (Suède), Harrie Smolders a assuré la victoire de son équipe en concluant par un sans faute en selle sur Don Vhp Z, son partenaire de la médaille d'argent continentale.

Smolders futur N1

D'ailleurs, au vu de son piquet étoffé, Smolders, vainqueur cette année du circuit majeur du Global Champions Tour, est un potentiel N1 au classement mondial de la Fédération équestre internationale (FEI). "Je suis arrivé ici comme 5e cavalier. Jeudi, j'avais commis deux fautes. Je suis content d'avoir rectifié mes erreurs (seulement 1 point pour temps dépassé). C'est fantastique d'avoir de tels équipiers", s'est réjoui Michel Hendrix, le benjamin de l'équipe néerlandaise. 

Avec un quatuor à majorité féminine, les Etats-Unis ont affiché leur régularité pour se hisser à la 2e place. Après le purgatoire d'une saison en 2e division européenne, la Belgique a complété le podium, confirmant la qualité de ses cavaliers et de son élevage. Une 3e place qui efface seulement en partie la déception de l'Euro.

Comme à Göteborg, la France, championne olympique, a pris seulement la 7e place. "Ca tient à rien. On se battait pour la 4e place quand il est arrivé ce grand malheur à Roger-Yves Bost", a souligné le sélectionneur des +vestes+ bleues+ Philippe Guerdat. "Bosty" et Sydney Une Prince sont passés près de la catastrophe dans le triple. Le couple a fauté à l'entrée puis s'est arrêté devant l'obstacle du milieu après que la jument eut trébuché. 

"Le cheval de Kevin (Rêveur de Hurtebise HDC, 16 ans) est un peu émoussé et il fait ses deux fautes là où on pouvait s'y attendre (sortie du double après la rivière et palanque). En revanche, Eros (4 points sous la selle d'Olivier Robert) a bien sauté et Vagabond de la Pomme (monté par Pénélope Leprévost) a été mieux que jeudi (qualification)", a expliqué M. Guerdat. Lauréate de la finale de la Coupe des nations en 2013, la première sous le nouveau format mondial, la France avait échoué les trois années suivantes à se qualifier pour la grande finale, reversée dans la finale de consolation.

AFP