Vous êtes ici

Dakar - Loeb (Peugeot) gagne la 11e étape auto, mais Peterhansel s'assure la victoire au général

Le Français Sébastien Loeb au volant de sa Peugeot

Le Français Sébastien Loeb au volant de sa Peugeot | ASO

Par

Publié le 13/01/2017 | 21:19, mis à jour le 14/01/2017 | 01:18

Lors de la 11e étape du Dakar dans la catégorie auto, Sébastien Loeb (peugeot) s'est beaucoup démené, mais n'a pas pu combler son retard au classement général. L'Alsacien s'est montré le plus rapide, mais pour seulement 18 secondes sur son coéquipier et rival Stéphane Peterhansel (Peugeot). M. Dakar conserve donc 5'32 d'avance au classement général ce soir, et s'assure ainsi une 13e victoire dans le Dakar.

Sébastien Loeb a tout tenté. A l'issue de la première des deux spéciales du jour, il avait repris 2'56 à Stéphane Peterhansel. Le duel des Peugeot battait son plein, mais au début de la deuxième spéciale, l'Alsacien perdait beaucoup de temps.

Crevaison de Sébastien Loeb au début de la SSB ...

A photo posted by FranceTV Sport (@francetvsport) on Jan 13, 2017 at 12:23pm PST

Après une crevaison en tout début de spéciale, il effectuait un tout droit et perdait son aile avant droite dans son attaque permanente. Bref, le temps gagné était presque réduit à néant, même si l'ancien pilote de rallye ne lâchait pas l'affaire.

De son côté, M. Dakar tentait de garder le rythme, recollait, s'éloignait... Tout au long de la journée, le nonuple champion du monde WRC a fait tout ce qu'il a pu pour mettre en danger le leader du classement général. Mais à l'arrivée, au terme de cette intense journée, il n'avait gagné que 18 petites secondes.

Comme à son habitude, Stéphane Peterhansel a contrôlé la course. Sur les 9 étapes courues, il en a gagnées 3, soit une de moins que son coéquipier. Mais samedi, à Buenos Aires, c'est bien lui qui fêtera sa 13e victoire dans le Dakar. Plus que jamais, il est M. Dakar.


Lire le long format: Monsieur Dakar


Derrière, très loin derrière, l'Argentin Orlando Terranova (Mini) termine à 6'37 du vainqueur, soit son meilleur résultat sur ce Dakar. Il devance le Sud-Africain Giniel De Villiers de 24 secondes sur la ligne, alors que le pilote Toyota était à la bagarre avec lui depuis le début de la journée. Il faut dire que depuis l'abandon du Toyota de Al-Attiyah en début de course, et les pépins des voitures japonaises, Peugeot n'a pas eu de rival. C'est donc en toute logique que le Lion place ses trois voitures aux trois premières places du classement général. Peterhansel est 1re avec 5'32 d'avance sur Loeb, et 32'54 sur Cyril Desprès. Giniel De Villiers, 4e du général, est à près de 1h50 du grand vainqueur. Un monde d'écart.

Vidéo: Le résumé de l'étape auto

 
Vidéo : Peterhansel-Loeb, un duo royal
 
 

Sur le même sujet