Vous êtes ici

Vuelta 2017 : le dernier grand coup de fusil d'Alberto Contador

Alberto Contador vainqueur au sommet de l'Angliru.

Alberto Contador vainqueur au sommet de l'Angliru. | JOSE JORDAN / AFP

Par

Publié le 09/09/2017 | 17:57, mis à jour le 09/09/2017 | 19:11

Alberto Contador (Trek-Segafredo) nous aura régalés jusqu'au bout. L'Espagnol remporte une victoire de prestige pour la dernière étape de montagne de sa carrière, à l’Angliru. Là, où il avait déjà triomphé en 2008 pour sa première Vuelta remportée. Le futur retraité a fait le show dès le bas de l’ascension finale. Une dernière étape montagneuse courte de 117.5km, marquée par la pluie et les défaillances de Nibali (Barhain-Merida) et de Kelderman (Team Sunweb) dans la dernière montée.

El Pistolero quittera demain à l'issue de la dernière étape du Tour d'Espagne 2017 le monde du cyclisme par la grande porte. L'Espagnol de la Trek-Segafredo a frappé un dernier grand coup dans l'ascension finale et mythique de l'Angliru. Parti depuis le bas de celle-ci avec Jarlinson Pantano, Contador a repris un par un les hommes de têtes avant de partir seul à 5 km du sommet de l'Angliru et de s'offrir une dernière échappée en solitaire, un dernier grand numéro pour une dernière victoire d'étape de prestige.

Avant cette folle ascension, empruntée pour la 7e fois de l'histoire, la course voit de nombreux mouvements. Cela commence au début de l'étape. 18 coureurs se détachent du peloton dont Romain Bardet (AG2R La Mondiale). Le groupe de tête, dont l’avance maximum se situe autour d’1’30’’ se disloque à chaque montée, comme sur celle de la Cobertia. Dans cette dernière, le Français se voit distancer par les assauts de Tomasz Marczynski (Lotto-Soudal) et Enric Mas (Quick-Step), mais revient au train.

Dans la descente, le peloton aussi s’éparpille en grappe, après une accélération des Bahrain-Merida. À 25km de l’arrivée, Romain Bardet et Marc Soler lâchent leurs compagnons d’échappée alors que le peloton revient à moins de 60 secondes. Ils seront rejoints par Marczynski. Mais les choses se corsent dans la descente de l’Alto del Cordal, avec des chutes qui se succèdent. Celle de Soler à l’avant, puis celle de Nibali au sein du groupe des favoris.

Le dernier show d'El Pistolero

C'est alors qu'El Pistolero décide de dégainer sa dernière balle. Juste avant la montée finale, Alberto Contador et Pantano ( Trek-Segafredo) attaquent alors que le Polonais de la Lotto-Soudal ouvre la route dans l’enfer de l’Angliru. La Sunweb réagit directement pour protéger le podium de Wilco Kelderman.

Mais rien n'y fait pour la dernière montée de sa carrière, l'Espagnol est intraitable. Il revient sur tout le monde. Supporté et touché par le public, il se voit momentanément distancé par le seul qui arrive à suivre son rythme, Marczynski. Après cet accrochage, le coureur de la Trek-Segafredo donne une dernière estocade lâche le Polonais et part seul sur les pourcentages les plus élevés de l'Angliru. 

Mieux il occupera un moment la 3e place du général, avant de résister aux retours des favoris dans les deux derniers kilomètres. C'est donc au forceps et avec son style qui le caractérise qu'il cherche sa dernière grande étape de montagne. Au général, il gratte une place en passant 4e.

Froome assure sa première place, Kelderman est le grand perdant

Cette étape a vu les défaillances de Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida) et de Wilco Kelderman (Team Sunweb). Sans conséquence pour l'Italien, mais pour le Néerlandais, cette contre-performance lui coûte son premier podium dans un Tour d'Espagne et dans un grand Tour. Ce dernier a tenté de répondre à l'attaque d'Alberto Contador, sans réussite. Il est ensuite resté au chaud avec les favoris restants avant de craquer dans les deux derniers kilomètres. Ilnur Zakarin (Katusha-Alpecin) profite de cette défaillance et prend donc la troisième place du général.

De son côté Chris Froome, devra franchir la ligne d'arrivée à Madrid pour valider le doublé Tour-Vuelta. Il deviendra alors le troisième coureur après Jacques Anquetil (1963) et Bernard Hinault (1978) a réussir cette performance. Le Britannique remportera ainsi le 5e grand Tour de sa carrière.

Classement de la 20e étape : 

1. Alberto Contador (Trek-Segafredo)
2. Wouter Poels (Team Sky), +17"
3. Chris Froome (Team Sky), +17"
4. Ilnur Zakarin (Katusha-Alpecin), +35"
5. Franco Pellizotti (Bahrain-Merida), +51Classement général après la 20e étape:

Classement général après la 20e étape:

1. Chris Froome (Team Sky)
2. Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida), +2'15"
3. Ilnur Zakarin (Katusha-Alpecin), +2'51"
4. Alberto Contador (Trek-Segafredo), +3'11"
5. Wilco Kelderman (Team Sunweb), +3'15"

Sur le même sujet

Championnats du Monde de Ski Nautique : A suivre en direct