Vous êtes ici

Les équipes du Tour (1/22) : Wanty-Groupe Gobert à la découverte de la Grande Boucle

Les coureurs de l'équipe Wanty-Groupe Gobert.

Les coureurs de l'équipe Wanty-Groupe Gobert. | Luc Claessen / Belga

Par

Publié le 19/06/2017 | 14:27, mis à jour le 26/06/2017 | 13:43

La 104e édition du Tour de France s'élance le 1er juillet prochain par un contre-la-montre à Düsseldorf, en Allemagne, pour se terminer le 23 juillet sur les Champs-Elysées, à Paris. Il est donc temps de vous présenter, tour à tour, les 22 équipes qui vont parcourir les 3 540 kilomètres de cette Grande Boucle. On commence ce lundi avec la formation belge Wanty-Groupe Gobert, qui va faire sa première apparition dans l'épreuve.

L'objectif : d'abord là pour apprendre

Créée en 2008 (sous l'appellation Willems Veranda's), l'équipe Wanty-Groupe Gobert a mis presque une décennie à atteindre son Graal : participer au Tour de France, la course la plus prestigieuse au monde ! Invitée en tant que structure de Continental Pro (2e division), la formation belge n'aura d'autres objectifs que de placer des coureurs au sein des échappées, en espérant une issue victorieuse pour l'un des siens. Sept des neuf coureurs qui disputeront l'épreuve en juillet sont d'ailleurs déjà connus avec 2 Français (Yoann Offredo et Guillaume Martin), 4 Belges (Backaert, Degand, Vanspeybrouck et Van Keirsbulck) et un coureur néerlandais (Marco Minnaard). Un effectif complètement novice là aussi puisqu'aucun de ces sept coureurs n'a déjà pris part au Tour de France ! 

Les Français : Offredo et Martin pour flairer les bons coups

Il est finalement la tête d'affiche de son équipe, celui qui compte le plus de références. La trentaine passée, Yoann Offredo va, enfin, découvrir le Tour de France. En neuf saison professionnelles à la FDJ, l'Essonnien n'avait jamais eu cette chance... Malgré son accrochage à l'entraînement avec un automobiliste en avril dernier, Offredo a réalisé une campagne de printemps encourageante (14e du Tour des Flandres et de Paris-Roubaix). De son côté, Guillaume Martin possède une expérience beaucoup moins étoffée mais n'en reste pas moins un espoir de succès en montagne ! A 24 ans, ce grimpeur vient de terminer 3e du Tour du Jura et 18e du Critérium du Dauphiné. En 2015, il avait remporté Liège-Bastogne-Liège Espoirs et pris la 5e place du symbolique Tour de l'Avenir.

  

L'homme à suivre : Guillaume Van Keirsbulck

Arrivé comme stagiaire dans l'écurie Quick-Step en 2010, Guillaume Van Keirsbulck a parfait ses qualités de rouleur dans la formation belge au service de leaders comme Tom Boonen ou Niki Terpstra. En 2017, le géant Belge (1m92) a décidé de prendre plus de responsabilités en rejoignant Wanty-Groupe Gobert. Vainqueur des Trois Jours de La Panne et d'une étape de l'Eneco Tour en 2014, Van Keirsbulck est avant tout un coureur qui excelle en contre-la-montre. Une qualité dotée d'un véritable talent de finisseur : le 1er mars dernier, il s'est offert le GP Samyn. Sa seule victoire cette saison, pour l'instant...

 
Le Belge Guillaume Van Keirsbulck (Wanty-Groupe Gobert) a remporté le GP Samyn en 2017. (David Stockman / Belga)
 

L'équipe Wanty-Groupe Gobert alignée sur le Tour (9 coureurs connus)

Frederik Backaert (BEL), Thomas Degand (BEL), Guillaume Martin (FRA), Marco Minnaard (NED), Yoann Offredo (FRA), Andrea Pasqualon (ITA), Dion Smith (NZL), Guillaume Van Keirsbulck (BEL), Pieter Vanspeybrouck (BEL) 

Sur le même sujet