Diego Ulissi, Lampre, Giro, 05/2014
Le grimpeur de la Lampre Diego Ulissi lève les bras | LUK BENIES / AFP

Ulissi dompte les vallons du Sud

Publié le , modifié le

L'Italien Diego Ulissi a remporté la 5e étape du Giro courue entre Taranta et Viggiano (203 km). Le coureur de l'équipe Lampre a été le plus costaud dans les forts pourcentages du dernier kilomètre et offre au pays hôte une première victoire sur ce Tour d'Italie. Tous les favoris ont terminé dans le Top 10, Cadel Evans décrochant la deuxième place. Le Colombien Julian Arredondo finit 3e.

Cette fois, sa victoire ne souffre aucune contestation. En 2011, Diego Ulissi avait profité du déclassement de son compatriote Giovanni Visconti, qui l'avait poussé dans le sprint final, pour s'adjuger la 17e étape du Giro. Ce mercredi, le coureur de l'équipe Lampre ne doit qu'à son coup de pédale d'avoir réédité cette performance. Dans la montée finale vers Viggiano, le grimpeur italien a été plus fort que les favoris à la victoire finale, tous présents dans le groupe de tête à l'arrivée. Les deux derniers kilomètres à 6% de moyenne, avec un passage à 8% à 300 mètres de la ligne a permis aux gros bras du peloton d'éliminer la concurrence.

Parti avec Dani Moreno peu avant la flamme rouge, Joaquin Rodriguez semblait pouvoir l'emporter. Le maillot rose Michael Matthews a fait l'effort pour ramener tout le monde. Bien placé, Cadel Evans a lancé le sprint mais n'a pu contenir le démarrage d'Ulissi. "J'y pensais et j'y croyais depuis ce matin, confiait le Toscan au micro de BeIn Sport. Je suis resté en retrait après ma chute mais mes coéquipiers m'ont soutenu et j'ai pu réaliser l'exploit." A 24 ans, le double champion du monde junior 2006 et 2007 confirme sa montée en puissance et représente la génération montante du cyclisme italien. 

Bouhanni lâché à 17km du terme

Avant ce coup d'éclat final, la 5e étape du Tour d'Italie avait offert peu de spectacle. Sous un vent violent et des des averses, onze coureurs (Rubiano, Thurau, Hurel, Swift,  Farrar, Viviani, Wegmann, Monsalve, Frapporti, Van der Sande, Dehaes), avaient pris la poudre d'escampette, comptant jusqu'à 6 minutes d'avance. L'équipe Orica du porteur du maillot rose a réduit l'écart à moins d'une  minute à 25 kilomètres de l'arrivée. Le dernier rescapé, l'Allemand Bjorn  Thurau, a été repris à 12 km de la ligne, sous une pluie  battante. L'attaque de l'Italien Gianluca Brambilla, rejoint aux 1500 mètres après une poursuite orchestrée par la Katusha de l'Espagnol Joaquin Rodriguez, n'a pas eu plus de réussite. Comme celle de Pierre Rolland, 11e de l'étape, quelques kilomètres plus tôt.

Au lendemain de son éclatante victoire, Nacer Bouhanni a connu une journée difficile. Le sprinter de la FDJ.fr s'est relevé dans la première des deux montées de catégorie 4 de la journée, à 17 km de l'arrivée. Et a cédé son maillot rouge de meilleur sprinter à l'Italien Elia Viviani. Déjà vainqueur d'étape sur le Tour Down Under en début de saison (2e au général) et du GP de Camaiore en mars, son compatriote Diego Ulissi décroche un troisième succès cette saison. Et signe la première victoire transalpine sur ce Giro 2014.

Classement de la 5e étape:
1. Diego Ulissi (ITA/LAM)
    les 203 km en 5 h 12:39.
    2. Cadel Evans (AUS/BMC) à 01.
    3. Julian Arredondo (COL/TRE) 01.
    4. Rigoberto Uran (COL/OPQ) 01.
    5. Rafal Majka (POL/TIN) 01.
    6. Michael Matthews (AUS/ORI) 01.
    7. Joaquim Rodriguez (ESP/KAT) 01.
    8. Wilco Kelderman (NED/BKN) 01.
    9. Domenico Pozzovivo (ITA/ALM) 01.
    10. Nairo Quintana (COL/MOV) 01.
    11. Pierre Rolland (FRA/EUC) 01.
 

Jerome Carrere