Vous êtes ici

Tour d'Italie: Omar Fraile (Dimension Data) remporte la 11e étape au sprint

L'espagnol Omar Fraile (Dimension Data) devant

L'espagnol Omar Fraile (Dimension Data) devant | AFP - Philippe LOPEZ

Par

Publié le 17/05/2017 | 17:05, mis à jour le 17/05/2017 | 20:06

La 11e étape du Tour d'Italie, longue de 161km entre Florence et Bagno di Romagna et surtout très montagneuse, a été remportée par le coureur Omar Fraile (Dimension Data) devant Rio Alberto Faria Da Costa (UEA Emirates). Un trio, composé par Rolland (Cannondale), Faria Da Costa (UEA Emirates), et Fraille (Dimension Data) a été repris par un groupe de 9 dans les derniers mètres, pour que la victoire se joue au sprint sous la chaleur italienne. L'Ibère a su s'en sortir en vainqueur devant le redouté Portugais. Tom Dumoulin (Sunweb) conserve le maillot rose de leader.

C'est la journée des premières. Pour Omar Fraile, vainqueur de sa première étape dans un grand Tour. Et pour son équipe, Dimension data, qui ouvre son compteur sur le Giro. Sous la chaleur, dans une étape très montagneuse avec quatre ascensions au programme. Et si la difficulté de ces escalades n'était pas énorme, leur répétition pouvait poser des problèmes. Thibaut Pinot (FDJ) et Pierre Rolland (Cannondale) ont tour à tour tenté leur chance dans les derniers kilomètres de course, sans parvenir à creuser des écarts suffisants pour ambitionner la victoire sur la ligne.

A l'opposé, Omar Fraile a attendu son heure. Dans l'ultime trio qu'il composait avec Rolland et Faria Da Costa, il s'est montré patient, et malgré le retour d'abord de Tanel Kangert (Astana), puis de huit autres coureurs partis en chasse depuis longtemps, l'Ibère ne s'est pas affolé. Dans un sprint final, il a réussi à trouver les ressources de régler tout ce petit monde, et notamment Rui Alberto Faria Da Costa (UEA Emirates), connu pour sa pointe de vitesse. 

Un groupe de 25 coureurs parmi lesquels plusieurs coureurs susceptibles de se replacer au classement (Amador, Kangert, Cataldo) s'est retrouvé à l'avant dès la première des quatre montées du jour. Fraile et son compatriote Mikel Landa, longtemps seuls en tête, ont été repris par ce groupe à quelque 40 kilomètres de l'arrivée. Fraile est reparti derrière Rolland en haut du dernier col avant que Costa réalise la jonction aux 9 derniers kilomètres.

Dans la dernière montée, le Français Thibaut Pinot a tenté brièvement de sortir. Le groupe des favoris a franchi la ligne avec un retard de plus d'une minute et demie. Fraile, 26 ans, a enlevé la troisième victoire internationale de sa carrière après le Tour des Appennins et une étape des Quatre Jours de Dunkerque en 2015. "C'est le plus beau jour de ma vie. Le Giro me fait rêver depuis mon enfance", a déclaré l'Espagnol, remarqué au récent Tour du Yorkshire (2e du classement final).

Le haut du classement général es resté inchangé mais le Costa-Ricain Andrey Amador est remonté de la 9e à la 6e place.

Réactions​

Tom Dumoulin (NED/Sunweb), maillot rose: "L'étape s'es passée exactement comme on le prévoyait. Je n'ai pas vraiment eu de crainte même si la première montée était dure et que beaucoup de coureurs étaient devant. L'échappée était sous contrôle et d'autres équipes pouvaient être intéressées à ce qu'Amador ne prenne pas trop de temps. L'équipe a fait un travail exceptionnel. La pression de mes adversaires ? C'est à eux d'attaquer. La pression est davantage sur eux que sur moi."

Nairo Quintana (COL/Movistar), 2e du général: "On n'a pas vu beaucoup de faiblesses chez nos adversaires. Mais, à coup sûr, toutes ces ascensions vont finir par user les uns et les autres. Il faudra adapter la stratégie à chaque fois. Avec Andrey (Amador), on améliore notre situation. Il a repris près de deux minutes."

Omar Fraile (ESP/Dimension Data), vainqueur de l'étape: "Je m'étais donné cette étape pour objectif et tout s'est déroulé à la perfection. Avec Landa, on a roulé à un bon rythme. Après, j'ai réussi à repartir en tête. Au sprint, je n'étais pas sûr de gagner mais je savais que Costa était la roue à prendre. Je lui avais laissé boucher le trou derrière Rolland, je me doutais qu'il ferait l'effort. C'est le plus beau jour de ma vie. Le Giro me fait rêver depuis mon enfance."

Classement de l'​étape

1. Omar Fraile (ESP/DDT), les 161 km en 4 h 23:14.
2. Rui Costa (POR/EAU) m.t.
3. Pierre Rolland (FRA/CAN) m.t.
4. Tanel Kangert (EST/AST) m.t.
5. Giovanni Visconti (ITA/BAH) m.t.
6. Ben Hermans (BEL/BMC) m.t.
7. Dario Cataldo (ITA/AST) m.t.
8. Simone Petilli (ITA/EAU) m.t.
9. Maxime Monfort (BEL/LOT) à 03.
10. Laurent De Plus (BEL/QST) 03.

Sur le même sujet