Alberto Contador
Alberto Contador. | Yorick Jansens / Belga

Alberto Contador prendra sa retraite après le Tour d'Espagne

Publié le , modifié le

Le cycliste espagnol Alberto Contador, 9e du dernier Tour de France, a annoncé qu'il mettra un terme à sa carrière professionnelle après le Tour d'Espagne (du 19 août au 10 septembre). Double vainqueur du Tour de France (2007, 2009) et du Tour d'Italie (2008, 2015), il a également remporté trois Tour d'Espagne (2008, 2012, 2014). A 34 ans, El Pistolero s'offre donc un baroud d'honneur dans son pays et marque déjà la 72e édition de la Vuelta.

El Pistolero range ses flingues ! A 34 ans, Alberto Contador va mettre un terme à sa carrière à la fin du Tour d'Espagne, qu'il disputera avec son équipe Trek Segafredo du 19 août au 10 septembre. Avec lui, sept grands Tours (deux Tours de France, deux Tours d'Italie et trois Tours d'Espagne) quittent le peloton. "C'est une décision longuement réfléchie et je ne pense qu'il y ait de meilleur adieu", a-t-il indiqué dans une vidéo publiée sur Facebook. Après une carrière marquée par des grands succès et des polémiques de dopage, il restera comme un des meilleurs grimpeurs de sa génération.

"Bonjour à tous, je fais cette vidéo pour informer de deux choses : la première est que je vais participer au Tour d'Espagne, la seconde est que ce sera ma dernière course. Je le dis avec bonheur, sans tristesse. C'est une décision longuement réfléchie et je ne pense pas qu'il y ait de meilleur adieu que sur la course de mon pays. Je suis sûr que c'est trois semaines seront merveilleuses à vivre votre affection, et j'ai hâte d'y être. Merci et on se retrouve sur la route, à partir du 19 août !"

2007-2008-2009, El Pistolero fait mouche

Nombreux sont les moments marquants de la carrière d'Alberto Contador. En mai 2004, pour sa deuxième saison professionnelle, une grave chute sur le Tour des Asturies le plonge trois semaines dans le coma. Mais il remonte en selle l'année suivante. 2007 marque son explosion chez Discovery Channel avec un succès sur Paris-Nice puis sur le Tour de France, son premier Grand Tour, après l'exclusion de Michael Rassmussen pour avoir menti à son équipe et l'UCI sur sa préparation. L'année suivante, chez Astana, il s'offre un doublé Giro-Vuelta, une première depuis Giovanni Battaglin en 1981. Il revient sur le Tour de France avec succès en 2009 au terme d'un duel mythique avec le Luxembourgeois Andy Schleck

Le "steak au clenbutérol"

Sa troisième victoire sur le Tour, en 2010, est marquée par un contrôle positif au clenbutérol. Mais Contador plaide l'ingestion involontaire, lors d'un repas. Il faudra attendre 2012 pour connaître la sanction définitive : deux ans de suspension ainsi que le retrait de son Tour de France et toutes ses victoires de 2011 à début 2012. Son deuxième Tour d'Italie, glané en 2011, est lui aussi retiré. Une partie de sa peine ayant été purgée à titre conservatoire avant le jugement, Alberto Contador revient août 2012. Au sein de la Saxo Bank, il remporte un nouveau Tour d'Espagne. Il ajoutera deux autres grands Tours (Vuelta 2014, Giro 2015) à son palmarès.