France Etats Unis rugby
Les Françaises terminent troisièmes de cette Coupe du monde | Paul FAITH / AFP

Coupe du Monde féminine : la France s'impose face aux Etats-Unis (31-23) et termine troisième

Publié le , modifié le

Pour la sixième fois en huit éditions, l'équipe de France de rugby féminin repart d'un Mondial avec la médaille de bronze. Samedi à Belfast, les Bleues ont battu les Etats-Unis (31-23) et terminent donc troisièmes.

Éternelle troisième. Pour la sixième fois en huit éditions, l’équipe de France de rugby féminin conclut sa Coupe du Monde par une nouvelle troisième place. Si le cœur est sans doute toujours lourd après ce nouvel échec à une marche de la finale mondiale (défaite 20-3 face à l’Angleterre), les Bleues ont fait preuve de caractère ce samedi pour s’imposer face aux Etats-Unis (31-23), non sans s’offrir une fin de match à suspense.

Un quart d'heure compliqué avant le festival

Après un premier quart d’heure compliqué concrétisé par une pénalité de Kelter (0-3, 17e), les Bleues réagissent rapidement et font vite parler la poudre. Sur un bon travail de Julie Annery au départ, le ballon ressort sur la droite pour Lenaig Corson, qui conclut tout en puissance (5-3, 21e).

La confiance change de camp et les Bleues mettent la pression avant de prendre le large. D’abord par Marjorie Mayans (12-3, 33e) puis par la capitaine Gaëlle Mignot, qui profite d’une récupération haute pour aller filer aplatir en solo (19-3, 35e).

Les Américaines sortent légèrement de la tête de l’eau en marquant grâce à Gustaitis juste avant la pause (19-10, 39e) puis en revenant à six points au retour des vestiaires grâce à une pénalité de Kelter (19-13, 47e). Mais la France n’a pas le temps de douter et c’est Jade Le Pesq qui vient terminer en coin une belle action des Bleues (24-13, 52e) avant que Julie Annery ne donne quinze points d’avance aux Bleues (31-16, 59e).

Les Bleues dominent et le match semble plié mais les Américaines n’ont pas dit leur dernier mot et s’offrent dix dernières minutes de folie en inscrivant l’essai de l’espoir par Cheta Emba, servie sur un plateau par Kelter (31-23, 71e)

Mais les Françaises résistent et décrochent ainsi une nouvelle médaille de bronze. Attendues au tournant, les Bleues n'ont pas déçu et repartent d'Irlande avec des convictions et la volonté d'aller enfin chercher une finale mondiale lors de la prochaine Coupe du Monde. Rendez-vous en 2021.

Mathieu Aellen