Vous êtes ici

Neuer, symbole de la maîtrise allemande

Sortie spectaculaire de Neuer sur Higuain

Sortie spectaculaire de Neuer sur Higuain | AFP - NELSON ALMEIDA

Par

Publié le 14/07/2014 | 00:23

Elu meilleur gardien de la Coupe du monde à l'issue d'une finale où il n'a eu que peu de travail, Manuel Neuer a été impressionnant tout au long de la compétition. A 28 ans, du haut de son mètre quatre-vingt-treize, il a semblé un rempart infranchissable. Il n'a d'ailleurs encaissé que quatre buts en sept matches. Ce dernier match contre l'Argentine n'a été que la démonstration de la solidité de la Mannschaft.

Il a des allures de Robocop. La pression ne  semble jamais avoir de prise sur lui. Et il paraît surtout indestructible. Et au moment où bien de ses coéquipiers lâchent quelques larmes de joie avant de soulever la Coupe du monde, lui demeure calme, serein. Comme si cette consécration était attendue, logique, sans frayeur. Il y a pourtant eu une prolongation, le quadruple Ballon d'Or Lionel Messi en face de lui...

Deux buts encaissés contre le Ghana, un contre l'Algérie et un contre le Brésil. Si avec 18 buts inscrits, l'Allemagne a brillé offensivement en marquant l'Histoire avec Klose (meilleur buteur en Coupe du monde), c'est défensivement qu'elle a marqué ses adversaires. Et Manuel Neuer en a été l'un des fers de lance.

A 28 ans, le gardien de but du Bayern Munich a affiché une solidité incroyable. Les Français s'en sont aperçus en quarts de finale, mais ils n'ont pas été les seuls. Cristiano Ronaldo, double Ballon d'Or, n'a pas trouvé l'ouverture, ni même Lionel Messi, quadruple Ballon d'Or. Sa taille, sa vitesse de course pour sortir au devant des attaquants adverses, et ses réflexes, il est un gardien de but extrêmement complet. Ce n'est pas un hasard s'il prend la succession d'Iker Casillas (2010), Gianluigi Buffon (2006), Oliver Kahn (2002) ou Fabien Barthez (1998). 

Dans ce Mondial, il a, en plus de son rôle de gardien dans la surface, montré ses facettes de "libéro", en venant régulièrement couper les ballons adverses lorsque sa défense était prise de vitesse. Il l'a encore montré lors de la finale avec cette sortie spectaculaire sur Gonzalo Higuain, à la limite de sa surface. 

Sur le même sujet