Vous êtes ici

Insolite: Ces 15 petites phrases qui ont fait la Coupe du monde

Mario Balotelli, Louis van Gaal, le pape François... Ils ont animé les coulisses de la Coupe du monde.

Mario Balotelli, Louis van Gaal, le pape François... Ils ont animé les coulisses de la Coupe du monde. | FRANCETV SPORT

Par

Publié le 14/07/2014 | 18:47, mis à jour le 17/11/2014 | 14:46

Comme toute bonne Coupe du monde, la cuvée 2014 aura eu son lot de bons mots. Certaines phrases ont fait mouche et resteront à coup sûr dans l'histoire de la compétition. Florilège.

  •  "On aurait pu leur en mettre cinq... Ah oui, on leur en a mis cinq...". Robin van Persie, attaquant des Pays-Bas, après la correction infligée à l'Espagne (5-1). (14 juin)
     
  • "Si nous battons le Costa Rica, je veux un bisou, sur la joue bien sûr, de la reine d'Angleterre". Mario Balotelli, attaquant de l'Italie, message publié sur son compte Twitter. (19 juin)
  • "Le Maracana ? Bof ! On dirait Loujniki (ndlr : le stade olympique de Moscou)... C'est pas plus impressionnant que ça". Vasily Berezoutski, défenseur de la Russie. (21 juin)
     
  • "Autant de mensonges... On a attaqué ma propre famille. Ma fierté, mon honneur, personne n'a le droit de le toucher". Vahid Halilhodzic, sélectionneur de l'Algérie. (22 juin)
     
  • "Moi je dis que c'est un but de la moustache". Fred, attaquant du Brésil, après son unique but contre le Cameroun. (23 juin)
     
  • "La prochaine fois, je t'arrache la tête". Jordi Alba, défenseur de l'Espagne, après l'élimination prématurée. (24 juin)
     
  • "Il m'a mordu, c'est clair, j'ai encore la marque". Giorgio Chiellini, défenseur de l'Italie, mordu par Luis Suarez. (24 juin)
  • "La FIFA est une bande de vieux fils de p****". José Mujica, le président de l'Uruguay, après la sanction de quatre mois infligée à Luis Suarez, exclu de fait du Mondial. (29 juin)
     
  • "Ça va être la guerre". Le pape François, devant les gardes suisses, à quelques heures d'Argentine-Suisse (1er juillet)
     
  • "Je demande pardon à tout le monde, à tout le peuple". David Luiz, défenseur du Brésil, en larmes après l'Allemagne (8 juillet)
     
  • "C'est le pire jour de ma vie". Luiz Felipe Scolari, sélectionneur du Brésil, après la déroute allemande. (8 juillet)
     
  • "A deux centimètres près, j’aurais pu finir sur une chaise roulante pour le reste de ma vie." Neymar, attaquant du Brésil, devant la presse au sujet de sa blessure au dos. (10 juillet)
  • "C'est mieux de perdre 7-1 car là, tu sais clairement que tu as perdu...". Louis van Gaal, sélectionneur des Pays-Bas, à propos de la demi-finale Brésil-Allemagne. (11 juillet)
     
  • "Montre au monde entier que tu es meilleur que Messi, que tu peux faire la décision". Joachim Low, sélectionneur de l'Allemagne, à Mario Götze lors de la finale (13 juillet). 

Sur le même sujet