Trois tests anti-dopage se sont révélés positifs aux Mondiaux de Londres
Trois tests anti-dopage se sont révélés positifs aux Mondiaux de Londres | Glyn KIRK / AFP

Dopage : trois contrôles positifs lors des Mondiaux d'athlétisme de Londres

Publié le , modifié le

Dans un communiqué de presse, l’Athletics Integrity Unit (structure qui a pour but de s'occuper des question de dopage) a annoncé que trois tests anti-dopages menés lors des Mondiaux de Londres se sont révélés positifs, précisant qu'ils ne concernaient aucun médaillé.

Dans un communiqué de presse paru le 24 août, l’Athletics Integrity Unit (AIU) - structure créée par la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) et qui a pour but de s’occuper des questions de dopage, de corruption et de manipulation des compétitions - a levé le voile sur le bilan de ses actions pendant les Mondiaux d'athlétisme de Londres. Sur 1513 échantillons de sang et d'urine recueillis et analysés, trois se sont révélés positifs selon l'entité, qui ne précise pour le moment pas le nom des trois athlètes. "L'AIU ne fera aucun autre commentaire à ce stade, mais dans tous les cas, publiera les détails appropriés aux points pertinents du processus disciplinaire, conformément aux règles antidopage de l'IAAF et à la politique de l'AIU", a déclaré la structure. Cette dernière précise néanmoins qu'aucun athlète médaillé à Londres n'est concerné par ces test positifs.