Vous êtes ici

Renaud Lavillenie bredouille à Amsterdam

Renaud Lavillenie va-t-il pouvoir s'envoler vers une seconde médaille d'or olympique ?

Renaud Lavillenie va-t-il pouvoir s'envoler vers une seconde médaille d'or olympique ? | AFP

Par

Publié le 08/07/2016 | 20:55, mis à jour le 08/07/2016 | 23:46

Grand favori du concours, Renaud Lavillenie est passé à côté des Championnats d'Europe où il n'a franchi aucune barre, la faute à un vent tourbillonnant. Le Français qui avait débuté avec une barre à 5,75m a été fortement gêné par les conditions climatiques. Il termine non classé, alors que le titre revient au Polonais Robert Sobera, avec un "petit" saut à 5,60m. Battu aux essais (5,60m), le Tchèque Jan Kudicka est médaille d'argent, alors que le Slovène Robert Renner est en bronze.

"Le vent était beaucoup trop capricieux. 5,60m, c'est vraiment très très bas pour un championnat d'Europe", a commenté l'Auvergnat au micro de France Télévisions. "A l'échauffement j'avais pu passer 5,80m à deux reprises avec les mêmes conditions, mais là je n'ai pas pu. J'ai essayé de faire les réglages, mais ça n'a pas marché", a-t-il déploré. "Depuis 2009, c'est le premier championnat en extérieur que je rate. Dans cinq semaines j'ai une belle échéance", a-t-il indiqué en référence aux prochains Jeux Olympiques.

Le champion olympique 2012 n'a pas encore conquis le titre mondial en plein air, le seul qui manque à son palmarès éloquent, mais aux Mondiaux 2011, 2013 et 2015, le Clermontois avait été médaillé. Lavillenie a pour habitude depuis plusieurs années de commencer ses concours entre 5,70 m et 5,75 m. A Amsterdam, il a été gêné par le vent. Cet échec ne lui permet pas de devenir le premier perchiste à remporter quatre titres continentaux en plein air. Il continue ainsi de partager le record (3) avec l'ex-Allemand de l'Est Wolfgang Nordwig.

[scald=26045:sdl_editor_representation]
 

Sur le même sujet