Horn vs Pacquiao
Jeff Horn a battu Manny Pacquiao le 2 juillet dernier. | PATRICK HAMILTON / AFP

WBO : Jeff Horn veut un 2e combat contre Manny Pacquiao

Publié le

L'Australien Jeff Horn veut accorder une revanche au Philippin Manny Pacquiao pour confirmer son succès-surprise sur la superstar de la boxe qu'il a dépossédé du titre WBO des welters début juillet.

Apparemment touché par les critiques sur sa victoire début juillet face au Philippin Manny Pacquiao, Joeff Horn souhaite lui accorder une revanche, pour confirmer sa supériorité. "Les gens penseront toujours ce qu'ils veulent et on ne peut rien dire pour les faire changer d'avis. La seule solution est de lui accorder une revanche et je suis sûr que je ferais encore mieux la deuxième fois", a-t-il déclaré ce mercredi à l'AFP. Le boxeur australien de 23 ans a en effet remporté le 2 juillet à Brisbane son duel face à Pacquiao, 38 ans, aux points (117-111 et 115-113, 115-113). Professeur d'éducation physique venu sur le tard à la boxe, il a infligé à Pacquiao sa septième défaite en 67 combats et signé sa 17e victoire pour un nul.

Pacquiao a contesté la décision des arbitres

Le Philippin, élu sénateur dans son pays et sorti de sa retraite en 2016, avait aussitôt contesté la décision des juges-arbitres. La WBO a demandé cette semaine à cinq juges-arbitres de visionner le combat et ils ont confirmé le pointage final et la victoire de Horn. "J'ai le titre depuis seulement une semaine, mais j'ai déjà l'impression de l'avoir défendu une fois", a admis l'Australien. "Si la WBO avait décidé que je n'avais pas gagné, j'aurais toujours eu le sentiment d'avoir remporté ce combat. Mais voir la WBO faire cette annonce publique auprès de ceux qui doutaient de ma victoire, m'a soulagé", a-t-il insisté.

Un second combat en novembre ? 

Le célébre promoteur Bob Arum, avec qui Horn est sous contrat, espère que la revanche Pacquiao/Horn aura lieu en novembre, toujours en Australie, mais cette fois à Melbourne. Mais Pacquiao qui dispose contractuellement d'une option pour une revanche, n'a pour l'instant donné aucune information sur ses intentions. "Je suis allé le voir après le combat pendant qu'il se faisait soigner et je lui ai dit de ne pas prendre de décisions trop hatives", a-t-il expliqué. "Mais je pense qu'il ne voudra pas prendre sa retraite sur une défaite", a conclu Arum.