Vous êtes ici

Putsch à la Fédération Internationale de boxe, les employés interdits d'accès

Ching-Kuo Wu, président de la Fédération Internationale de boxe.

Ching-Kuo Wu, président de la Fédération Internationale de boxe. | Ramil Sitdikov / Sputnik

Par

Publié le 26/07/2017 | 18:03

Les employés de la Fédération internationale de boxe (AIBA), basée à Lausanne, sont interdits d'accès à leurs bureaux depuis mercredi matin à la suite d'un putsch des opposants contre le président de l'instance, le Taïwanais Ching-Kuo Wu, a constaté un journaliste de l'AFP.

Des employés de la société Securitas bloquent depuis mercredi matin l'accès aux bureaux de l'AIBA situés à la Maison des Sports, à Lausanne. Sur la porte des bureaux est apposé un document rédigé en anglais, signé par un Comité exécutif intérimaire (CMI) et qui s'adresse à la vingtaine d'employés : "Chers employés. Le comité exécutif de l'AIBA a voté une motion appelant à un vote de défiance envers le président actuel Ching-Kuo Wu", indique le texte. "De plus, des motions ont été adoptées permettant la mise en place d'un Comité exécutif intérimaire (CMI) pour diriger le travail de l'AIBA et organiser un congrès extraordinaire. De ce fait, en cette période de transition, il a été décidé de fermer les bureaux pour le reste de la semaine et d'offrir trois jours de congés aux employés", ajoute le document.

La Fédération au bord de la faillite 

Selon des témoignages recueillis sur place, les employés n'avaient pas été prévenus de cette fermeture et ont trouvé porte close mercredi matin alors que des voitures de police étaient stationnées devant la Maison des sports. Depuis plusieurs jours, le président de l'AIBA, le Taïwanais Ching-Kuo Wu, à la tête de la fédération depuis 2006, est mis en cause pour sa gestion. Ses opposants, parmi lesquels le Gallois Terry Smith et le Canadien Pat Fiacco, reprochent à l'AIBA des irrégularités financières et estimant qu'elle est au bord de la faillite. Dans un communiqué diffusé mardi, l'AIBA a assuré qu'un audit financier réalisé par KPMG avait été "approuvé" par le comité exécutif réuni lundi et mardi à Moscou. Un congrès extraordinaire a également été convoqué, et se tiendra "dans les trois prochains mois". Mercredi, aucun responsable de l'AIBA n'était joignable.

Sur le même sujet

Euro Féminin : A suivre en direct