Floyd Mayweather met Conor McGregor en difficulté
Floyd Mayweather met Conor McGregor en difficulté | GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

L'argent pour Mayweather, les honneurs pour McGregor

Publié le , modifié le

A mi-chemin entre combat du siècle et show organisé, le duel entre la légende Floyd Mayweather et son alter ego du MMA Conor MGregor a finalement tenu ses promesses. L'affrontement a duré 10 rounds et s'est logiquement Mayweather qui s'est imposé. L'Américain signe une 50e victoire en autant de combat et va pouvoir se consacrer à sa retraite dorée.

Pour les puristes, Rocky Marciano restera l'égal de Floyd Mayweather avec ses 49 victoires et aucune défaite. Pour les autres, "Money" dépasse son glorieux grâce à ce dernier succès sur McGregor et l'incroyable masse d'argent qu'il aura collecté, près d'un milliard de dollars dans toute sa carrière. Roi du ring du sport business, Mayweather a contenu la fougue de l'Irlandais qui n'avait jamais boxé à ce niveau en compétition. McGregor n'a pas été ridicule et, grâce à lui, les 20.000 spectateurs, dont un parterre de stars du sport (LeBron James, Mike Tyson) et du show-business (Jamie Fox, Jennifer Lopez, Bruce Willis) et le milliard de téléspectateur à travers le monde, en ont eu pour leur argent.

Pendant les quatre premières reprises, McGregor, ancien apprenti-plombier de Dublin devenu terreur des octogones de MMA, ce sport de combat où tous les coups -ou presque- sont permis, a fait souffrir Mayweather qui a fait son âge et a semblé sans réponses. Mais "Money" a pris peu à peu l'ascendant et à partir de la 6e reprise a nettement dominé les débats, touchant au visage son adversaire quasiment à chacun de ses coups. Au bord de la rupture durant le 9e round, visiblement fatigué, McGregor a été arrêté par l'arbitre dans la reprise suivante après avoir encaissé deux violents crochets du gauche.

Des recettes astronomiques

Alors qu'ils avaient échangé insultes et provocations pour promouvoir leur combat, les deux boxeurs se sont chaleureusement félicités à l'issue du duel. "Il a été bien meilleur que je ne le pensais, il a boxé en variant les angles, c'est un sacré champion", a insisté Mayweather. "C'était mon dernier combat et j'ai bien choisi mon adversaire pour faire mes adieux", a souligné l'Américain. "J'ai eu ma chance, mais il a tellement d'expérience qu'il a su réagir, je comprends pourquoi il a gagné ses 50 combats chez les pros", a admis McGregor. Mais McGregor et Mayweather avaient déjà gagné le gros lot avant même de poser le pied sur le ring. L'Irlandais, vainqueur de 21 de ses 24 combats de MMA, était assuré de toucher le plus gros chèque de sa carrière -70 millions au minimum, 100 ou 150 millions selon les prévisions les plus folles- tandis que Mayweather, sorti pour l'occasion de sa retraite dorée prise en 2015, pourrait empocher 250 millions de dollars !

A défaut du "combat du siècle", ses promoteurs ont mis sur pied le "Money Fight", littéralement le combat de l'argent, qui va battre tous les records. Pour être au bord du ring, certains riches spectateurs ont déboursé jusqu'à 102.000 dollars. Les recettes, tirées des droits TV --99,99 dollars aux Etats-Unis pour suivre le combat à la télévision--, des contrats de sponsoring et de la billetterie, devraient dépasser les 700 millions de dollars générés en 2015 par le précédent "combat du siècle" entre Mayweather et Manny Pacquiao. Les bookmakers aussi ont fait de belles affaires: jamais un combat de boxe n'aura suscité autant de paris avec des mises atteignant un million de dollars