San Antonio lâche du lest à l'Est

Publié le , modifié le

Les Spurs, qui restaient sur une défaite à New York, ont essuyé un deuxième revers consécutif face à une autre pointure de la Conférence Est, Boston. Les Celtics, vainqueurs à l'arraché (105-103), peuvent remercier Rondo, auteur d'un triple-double. Orlando, tombeur de Milwaukee (97-87), poursuit sa série victorieuse tandis que les Lakers infligent à des Phœnix Suns en crise une sixième défaite en huit matchs (95-99).

La cheville de Raja Rondo va mieux, merci pour elle. Le meneur de Boston avait déjà participé à deux matchs depuis son retour de blessure mais il a choisi le le choc face à San Antonio pour marquer le coup. Dans ce duel entre les leaders des deux conférences, Rondo a fait plier les Texans à lui tout seul ou presque. Une performance dantesque pour le filiforme arrière des C's, auteur face à San Antonio du onzième triple-double de sa carrière. Et pas des moindres puisqu'il rend une feuille de stats comprenant 12 points, 10 rebonds et la bagatelle de 22 passes décisives ! Pour faire bonne mesure, il a eu le bon goût de rajouter 6 interceptions au passage. "Je me sens mieux que depuis mes deux matchs de reprise", commentait sobrement le héros du soir. "Je suis désormais de pousser un peu plus sur ma cheville". Effectivement...

Face à un tel festival, San Antonio aurait pu sombrer mais les partenaires d'un Tony Parker impeccable (18 points, 5 passes, 5 rebonds) ont eu le mérite de s'accrocher. Ils auraient même pu l'emporter à la dernière secondes mais le shoot de Manu Ginobili était contré par le défense des Celtics. L'Argentin avait pourtant jusque-là porté son équipe avec 24 points mais en face, outre Rondo, Boston répliquait grâce à Ray Allen (31 points). Malgré cette défaite, les Spurs conservent le meilleur bilan de la Ligue (29 v, 7 d), juste devant leur adversaire du soir. "Je me fiche de notre bilan et d'où nous en sommes au classement, a  d'ailleurs tonné l'emblématique pivot des Spurs Tim Duncan. Nous ne sommes pas  au niveau en défense actuellement et cela ne nous fait pas plaisir."

Les Suns dans le brouillard

Dans les autres matchs de la nuit, Orlando a enregistré sa huitième victoire consécutive en battant Milwaukee (97-87) grâce à son pivot vedette Dwight  Howard, auteur de 28 points et 13 rebonds. Si le Magic pète la forme, les Lakers n'en sont qu'au stade de la convalescence. Les Californiens ont profité d'un déplacement au chevet d'un grand malade, Phœnix, pour se refaire une petite santé en s'imposant 95-99. Les arrivées à Phœnix de Piétrus, de l'ailier All Star Vince Carter et du  pivot polonais Marcin Gortat n'ont pour l'heure pas eu l'effet escompté: les  Suns ont en effet perdu 6 matches sur 8 depuis l'annonce de l'échange avec Orlando. Le Français a joué 15 minutes pour 8 points, 2 rebonds et 1  passe décisive contre les Lakers. Nicolas Batum, vainqueur à Houston avec Portland (100-103), s'en tire mieux en compilant 10 points, 4 passes et 2 rebonds. Bonne performance également pour Boris Diaw (16 points, 7 passes 4 rebonds, 1 interception et 1 contre) lors du succès de Charlotte à Minnesota après prolongations (105-108).

Les résultats :
Cleveland-Toronto 105-120
New-Jersey-Chicago 96-94
Orlando-Milwaukee 97-87
Philadelphie-Washington 109-97
Boston-San Antonio 105-103
Minnesota-Charlotte 105-108 ap.
Nouvelle-Orléans-Golden State 103-110
Houston-Portland 100-103
Utah-Atlanta 87-110
L.A Clippers-Denver 106-93
Phoenix-L.A Lakers 95-99

Julien Lamotte