Kevin Durant okc
Kevin Durant sous le panier | AFP

Thunder, Pacers et Warriors à la relance

Publié le , modifié le

Kevin Durant n'a pas déçu ses nombreux supporteurs en permettant à son équipe d'Oklahoma City d'égaliser à trois victoires partout face à Memphis, au premier tour des play-offs de NBA. Pendant que OKC l'emportait 104-84 dans ce match 6, Indiana se relançait également face à Atlanta en égalisant aussi à 3-3 à la faveur d'un succès 98-88. Golden State a aussi imité ses camarades en égalisant à 3-3 face aux Clippers, après une victoire sur le fil 100-99.

C'était un match taillé à la dimension de son talent, et Durant a démontré une fois de plus cette saison qu'il méritait le titre du meilleur joueur de la saison (MVP). Pourtant raillé pour sa soi-disante fragilité mentale, la vedette d'OKC a fait taire les critiques en réalisant son match le plus accompli des play-offs. Auteur de 36 points, mais aussi 10 rebonds et deux passes décisives, "KD" a retrouvé des statistiques plus proches de sa saison régulière. Il a notamment terminé la rencontre avec un 11 sur 23 au tir, histoire de tourner la page de ses piètres prestations précédentes (moyenne de 18 points par match).

Et même si Russell Westbrook a terminé la rencontre avec 25 pts, c'est bien la performance de Durant que l'on retiendra de cette soirée, lui qu'un journal local avait nommé "Mister Unreliable" (celui sur qui on ne peut pas compter). Selon son coach Scott Brooks, "ce qui a été dit, ce qui a été écrit sur son compte n'a pas affecté Durant. Il n'a pas besoin d'influence extérieure pour se motiver. Vous n'atteignez pas ce niveau en NBA pour entendre d'autres personnes vous motiver. Il se motive lui-même", a affirmé l'entraîneur.

Indiana remet les points sur les "i"

Alors qu'ils jouaient pourtant leur survie sur le parquet des Hawks, les Pacers ont prolongé le plaisir de ces play-offs en s'imposant 95-88. Indiana peut à présent rêver des demi-finales de la conférence Est avec un match décisif samedi devant son public. Meilleure équipe de la conférence Est à l'issue de la saison régulière, Indiana a toutefois eu bien du mal à venir à bout de Hawks qui menaient encore de quatre points (84-80) à trois minutes de la fin.

Face à la seule équipe à avoir un bilan négatif parmi les 16 qualifiées, Indiana a pu compter sur 24 points de David West et autant de Paul George. Roy Hibbert qui n'a joué que douze minutes, n'a quant à lui marqué aucun point. Passés tout près du scénario catastrophe, les Pacers retrouvent pour le match décisif leur salle à Indianapolis où ils affichent un bilan de 36 victoires pour six défaites en saison régulière, et espèrent bien retrouver au prochain tour Washington qui a éliminé Chicago.

Les Warriors sur le fil

On a tendance à dire jamais deux sans trois, et Golden State ne s'est pas privé d'égaliser à son tour à trois succès partout dans sa série qui l'oppose aux Clippers de Los Angeles. Pour un point et un succès 100-99, les Warriors ont sauvé leur peau. Auteur de 24 points et neuf passes décisives, Stephen Curry a délivré les siens. Andre Iguodala a ajouté 15 points et Draymond Green a participé à la fête avec 14 points et 14 rebounds. Peut-être perturbés dans leur préparation par l'affaire concernant le propriétaire de la franchise Donald Sterling, les Clippers ont raté des tirs à trois reprises en fin de rencontre, alors que Matt Barnes ne s'est pas privé d'inscrire un trois points salvateur à 1.1 seconde du buzzer.

Romain Bonte

NBA