La finale de l'Euro 2017 entre les Françaises et les Espagnoles
Céline Dumerc au tir devant l'Espagnole Laia Palau en finale de l'Euro 2017, le dernier match international de la meneuse de jeu française | MAXPPP - MARTIN DIVISEK

L'Espagne prive facilement la France de titre européen, Céline Dumerc termine sa carrière en argent

Publié le , modifié le

Dans un remake de l'édition 2013, l'Espagne a dominé la France (71-55) en finale de l'Euro 2017. Dominées dans tous les secteurs de jeu, en manque d'adresse face à une défense renforcée, les Françaises n'ont pas contré les vices-championnes olympiques en titre. Pour son dernier match en Bleu (262e sélection), Céline Dumerc (15pts, 2 passes) n'a pas pu mettre son collectif sur les rails d'un 3e sacre européen, mais elle décroche sa 6e médaille internationale (argent aux JO 2012, or à l'Euro 2009, argent à l'Euro 2013, 2015, 2017, bronze à l'Euro 2011). C'est la 3e défaite consécutive des Bleues en finale de l'Euro, mais aussi leur 5e médaille de suite.

Voici un peu moins d'un an, à Rio, aux Jeux Olympiques, Tony Parker terminait sa carrière internationale face aux Espagnols. Sans avoir entrevu la possibilité de poursuivre son chemin en demi-finales. Avec le même numéro 9 dans le dos que TP, Céline Dumerc a vécu un ultime match en équipe de France assez similaire à celui de son côté, celui qu'elle fréquentait à l'INSEP dans les équipes de jeunes. Quelques éclairs individuels, mais un collectif en manque d'adresse et de fluidité, face à des Espagnoles dans une dynamique totalement opposée, à l'image de Torrens, auteur de 10 points dans le 1er quart-temps.

Le regard vers le ciel, bouche fermée avec un petit sourire, Céline Dumerc a écouté sa dernière Marseillaise en tant que joueuse en profitant. Cet ultime match, elle l'attendait depuis plusieurs jours. Après avoir franchi les obstacles des derniers matches éliminatoires, la meneuse de jeu avait un dernier feu d'artifice à tirer, face aux Espagnoles. Face à des rivales depuis plusieurs saisons. Mais il n'y a eu ni fête, ni feu d'artifice. Que des larmes. Malgré un désir féroce de faire pencher la balance, une fois de plus, en faveur de son équipe.

Torrens en réussite, pas les Françaises

Après un début de match délicat dans l'adresse des deux côtés, Dumerc a attendu trois minutes pour inscrire ses deux premiers points, à mi-distance, pour ramener la France à (8-5). Un panier de Ciak plaçait même les Bleues devant (10-9). Mais deux échecs à longue distance de la capitaine la renvoyait sur le banc à mi-parcours de ce 1er quart-temps. Avec une Epoupa agressive, une Johannes précise pour entrer le premier panier à 3pts tricolore, après 7'51 de jeu (18-15), la France finissait à -3 (21-18) à la fin du 1er quart-temps.

Mais le début du 2e quart-temps renvoie la France loin. En quatre minutes, l'Espagne inflige un 11-2 pour mener (32-20). Céline Dumerc est revenue sur le terrain après trois minutes. Deux minutes après, elle sonnait la rébellion. Un panier à 3 points (32-23, 15'20), une grosse défense sur Palau sanctionnée d'un marcher, et un tir rapide pour ramener sa troupe à -5 (32-27). Malgré quelques éclairs, les filles de Valérie Garnier restaient derrière.

A la pause, l'écart est encore important (39-30). Et il s'élargit encore en début de 3e quart-temps, avec une 4e faute pour Ciak, des pertes de balles et Torrens qui reprend feu (45-32 après 22 minutes). L'écart passe même à +15 pour les Ibères, après 25 minutes de jeu. A +17, Dumerc tentait un tir à 3pts, qui rebondissait sur l'arceau. Une interception plus tard, conclue par un tir longue distance de Chartereau réduisait un peu les dégats (53-38) à 1'25 de la fin de ce quart-temps. 16 points d'écart séparaient les deux équipes avant le 4e quart-temps (56-40).

Les 5 derniers points de la France, les 5 derniers de Dumerc

Devant son écran, Sandrine Gruda voulait y croire. Mais sur le terrain, rien ne s'arrangeait. Lyttle et Torrens faisaient toujours des misères à des Françaises toujours maladroites et dominées. Contrairement à Tony Parker aux Jeux de Rio, Céline Dumerc a fini le match sur le terrain. Comme Gaëlle Skrela, elle-aussi désormais retraitée de l'équipe de France. Et elle a inscrit les 5 derniers points de l'équipe de France. Comme un hommage pour la meilleure marqueuse française de cette finale, avec 15 points. L'hommage était aussi sur les réseaux sociaux, avec un message de "Caps".

Fiche tec​hnique

A Prague: Espagne bat France 71 à 55 (21-18, 18-12, 17-10, 15-15)

France
23 paniers (dont 3 sur 11 à 3 points) sur 56 tirs - 6 LF sur 8 - 27 rebonds - 14 passes - 15 balles perdues - 18 fautes
Marqueuses: Epoupa (5), Miyem (8), Ciak (4), Dumerc (15), Michel (2), Ayayi (0), Skrela (0), Minté (0), Johannes (6), Chartereau (3), Amant (2), Tchatchouang (10)

Espagne
28 paniers (dont 4 sur 15 à 3 points) sur 58 tirs - 11 LF sur 17 - 40 rebonds (Lyttle 8), 19 passes (Cruz 5) - 16 balles perdues - 16 fautes
Marqueuses: Nicholls (5), Dominguez (4), Torrens (18), Palau (2), Xargay (8), Rodriguez (0), Lyttle (19), Cruz (12), Romero (0), Conde (0), Gil (3), Sanchez (0)

Championnat d'Europe de Basket