Vous êtes ici

Euro: Les Françaises battent les Grecques et vont en quarts

Les Grecques ont bien résité mais les Françaises ont su bien défendre dans les moments cruciaux.

Les Grecques ont bien résité mais les Françaises ont su bien défendre dans les moments cruciaux. | AFP - Michal Cizek

Par

Publié le 19/06/2017 | 22:30, mis à jour le 19/06/2017 | 22:49

Les Françaises se sont qualifiées directement pour les quarts de finale du championnat d'Europe, en s'imposant face à la Grèce (70-63) et signant ainsi leur 3e victoire consécutive dans la compétition. Bien que bousculées une partie du match, en traversant quelques trous d'air, les tricolores ont encore une fois trouvé les ressources pour se sortir d'un match à leur portée mais dans lequel elles ont tout de même dû batailler.

Encore une fois, les Françaises ont fonctionné sur courant alternatif. Après un premier quart-temps somme toute correct, où elles sont montées en puissance, même si elles ont laissé des points en route, elles ont trouvé de belles vertus collectives dans le deuxième, en s'appuyant sur Helena Ciak (11 pts) et Endy Myiem (12 pts),  pour atteindre la pause avec un avantage de 5 points (35-30). Mais les Bleues se sont vraiment fait peur dans le 3e quart. En effet, après l'exclusion de la star grecque Katsidou, sanctionnée pour une deuxième faute technique, et alors toutes les planètes semblaient bien alignées pour les Françaises, c'est à ce moment là qu'elles ont commencé à déjouer. 

Les Bleues se font peur

Déjà dominées au rebond, elles ont totalement perdu pied dans ce secteur, laissant plusieurs fois une deuxième chance à une équipe grecque dans laquelle Matsi et Spanou se sont mises en évidence, comme si tout à coup les filles de Valérie Garnier étaient perdues dans leur organisation tactique. Heureusement pour elles, malgré quelques ballons égaré et encore trop d'approximations, elles se sont totalement relancées dans les dix dernières minutes, en sortant de très bonnes combinaisons offensives et en retrouvant leur jeu de passes. Avec Ciak mais aussi Tchatchouang (11 pts)) et l'apport précieux de Dumerc à la mène et de Gaëlle Skrela, intraitable en défense et solide aux lancers-francs (12 points au total) , les Françaises se sont sorties du piège. Elles s'assurent ainsi la première place de leur groupe et s'évitent un match de barrage. 

Mais il faudra encore améliorer des choses pour aller plus loin dans ce tournoi, notamment la présence au rebond offensif, les transitions parfois laborieuses, et l'adresse à trois points encore déficiente (3/18). Les points forts malgré tout reste la grosse puissance collective et un banc capable de faire la différence. Les filles de Valérie Garnier ont aussi montré qu'elles étaient capables de bien défendre dans les moments les plus délicats. Il leur faudra aussi être un peu plus régulières durant tout un match, et ne pas connaître ces périodes de déconcentration comme celle qu'elles ont traversée contre la Grèce et qui aurait pu leur coûter la victoire. 

Sur le même sujet