Vous êtes ici

GP Espagne : Vettel et Hamilton en mission à Barcelone

Lewis Hamilton et Sebastian Vettel sur le podium à Barcelone, c'est très probable. Mais dans quel ordre ?

Lewis Hamilton et Sebastian Vettel sur le podium à Barcelone, c'est très probable. Mais dans quel ordre ? | ANDREJ ISAKOVIC / AFP

Par

Publié le 12/05/2017 | 09:01, mis à jour le 12/05/2017 | 10:08

Retour en grâce, voilà le mot d’ordre à Barcelone. Pour le 5e Grand Prix de la saison, Sebastian Vettel (Ferrari) et Lewis Hamilton (Mercedes) doivent se racheter. Non pas d’un début de saison manqué, loin de là. Mais d’opportunités ratées l’an passé. Le Britannique avait accroché son coéquipier Nico Rosberg et l’Allemand de la Scuderia n’avait pas profité de ce double-abandon, laissant Max Verstappen s’envoler vers une victoire historique. Cette saison, la donne a bien changé.

Et c’est Valtteri Bottas qui est venu le rappeler. Vainqueur à Sotchi la semaine passée pour la première fois de la fois de sa carrière, le Finlandais sera bien de la course pour le titre cette année.

Mercedes (bientôt) face à un nouveau cas de conscience ?

Actuellement 3e au classement pilotes, l’ancien pilote Williams n’est qu’à 10 points de son coéquipier et pousserait presque Mercedes à s’interroger sur la hiérarchie. Surtout après les propos de son pilote n°1 : « Je ne sais pas vraiment quand viendra le temps de quitter la F1. Cela pourrait être très bientôt ou bien dans très longtemps » a confié Lewis Hamilton.

Alors, info ou intox du triple champion du monde qui a fêté ses 32 ans en début d’année ? Plus facile de pencher en faveur d’un énième coup de communication. Quand le Britannique se sait en difficulté, il aime mettre la pression sur ses concurrents par de petites phrases. Alors qu’il est enfin débarrassé de Nico Rosberg, le n°44 est attendu au tournant : déjà parce qu’il doit se rattraper de son GP d’Espagne raté en 2016 mais aussi s’il ne veut pas être distancé par Sebastian Vettel.

2011, c’est loin

L’Allemand, en tête du championnat après 4 courses, c’est d’ailleurs un petit événement car cela n’était jamais arrivé chez Ferrari. Et la première fois, c’était en 2011, saison de sa seule victoire en Espagne.

C’est d’ailleurs un Grand Prix qui ne réussit pas vraiment à Sebastian Vettel qui, en plus de 2011 donc, n’est monté sur le podium qu’à quatre reprises (2010, 2015, 2016) en 10 ans de carrière. Il lui faut donc enfin rebondir à Barcelone, ne pas laisser Bottas prendre confiance et ne pas tomber dans le jeu de Hamilton : « Je suis confiant quant au fait que nous ayons les bonnes personnes, les bons outils et nous ferons des progrès. Ça dépend évidemment de ce que les autres font » avoue l’ancienne star de Red Bull

Et si les favoris Mercedes et Ferrrari n'en veulent pas, l'écurie autrichienne et son jeune pilote néerlandais ne se priveront pas pour rééditer un exploit...

Sur le même sujet