Formule 1 Vettel
L'Allemand Sebastian Vettel (au centre) vainqueur du Grand Prix de Hongrie devant les Finlandais Kimi Räikkönen (à gauche) et Valtteri Bottas (à droite). | Attila Kisbenedek / AFP

GP de Hongrie : Vettel l'emporte devant Räikkönen et creuse l'écart sur Hamilton

Publié le , modifié le

Après un Grand Prix usant pour ses nerfs et ceux de son équipe, Sebastian Vettel a remporté le Grand Prix de Hongrie devant Kimi Räikkönen, pour le deuxième doublé Ferrari de la saison après Monaco, et Valtteri Bottas. Au classement général du championnat du monde, Vettel compte désormais 14 points d'avance sur Lewis Hamilton, seulement quatrième du Grand Prix après avoir laissé passer son coéquipier dans le dernier virage comme il l'avait promis plus tôt.

Lewis Hamilton est un seigneur. A une grosse vingtaine de tours de l'arrivée du Grand Prix de Hongrie, le Britannique a demandé à son équipe de passer Bottas pour tenter d'attaquer les Ferrari de Räikkönen(2e) et Vettel (1e), promettant qu'il rendrait sa place à son coéquipier s'il n'y parvenait pas, chose qu'il a faite sur l'ultime virage de la course. Cet acte de grande classe lui coûte trois points au championnat du monde. L'avenir dira si ceci le privera d'un titre de champion du monde en fin de saison. En attendant, Sebastian Vettel a remporté sa quatrième course de la saison, devançant son coéquipier Kimi Räikkönen qui a longtemps semblé pouvoir l'inquiéter et qui s'est régulièrement plaint à sa radio du rythme de l'Allemand. Vettel qui a connu un Grand Prix compliqué puisque sa voiture "tirait à gauche" depuis le 25e des 70 tours de course. Il a finalement tenu bon et passera des vacances, la F1 ne reprenant ses droits que le 27 août, au chaud et avec le sourire.

Lire aussi : Revivez le GP de Hongrie

Verstappen fait encore des siennes au départ

Comme on le craignait, le Grand Prix de Hongrie n'a pas donné lieu à un immense spectacle. Heureusement pour les spectateurs, Max Verstappen était là. Après un bon départ, les deux Red Bull ont passé Lewis Hamilton mais le jeune Max a trop attaqué le virage n°2 et est venu percuter Daniel Ricciardo qui a été contraint à l'abandon. Verstappen a été lui condamné à une pénalité de 10 secondes qu'il a effectuée au 42e tour rendant la tête de course à Vettel.

L'autre acteur du Grand Prix aura été Kimi Räikkönen qui a joué le jeu de Ferrari en protégeant Vettel d'Hamilton, à son grand désarroi alors qu'il demandait à son équipe de le laisser passer. Sa seule occasion s'est envolée quand il a perdu du temps au 33e tour derrière Paul Di Resta, le remplaçant de Massa, et que Vettel est parvenu à repasser devant après l'arrêt du Finlandais. Une situation qui a passablement énervé le glacial finlandais.

Alonso se fait remarquer

Côté Français Esteban Ocon a été battu par son coéquipier Perez (8e) mais entrer une nouvelle fois dans les points (9e). Pour Romain Grosjean, le week-end hongrois a été bien difficile. Pas ou peu de performance, une mauvaise place sur la grille de départ (15e), une crevaison lente en course puis une roue mal serrée qui l'a obligé à abandonner. Le mot de la fin revient à Fernando Alonso, auteur d'un superbe Grand Prix qui l'a conduit à la 6e place, et qui vous souhaite de bonnes vacances.

F1