Mondiaux 2017 Pierre-Ambroise Bosse
Pierre-Ambroise Bosse | AFP - Julien Crosnier

Pierre-Ambroise Bosse, agressé sur un parking en Gironde, arrête sa saison

Publié le , modifié le

Le nouveau champion du monde du 800m, Pierre-Ambroise Bosse, a été victime d'une agression, dans la nuit de samedi à dimanche. A la sortie d'une boite de nuit, alors qu'il est en vacances sur le bassin d'Arcachon, l'athlète français a été roué de coups par trois individus, avec qui il aurait auparavant posé pour des photos. Hospitalisé, il s'est vu délivrer une interruption totale de travail (ITT) de cinq jours. Une plainte a été déposée. Sur son compte Facebook, Bosse indique qu'il souffre "de multiples fractures au visage", et d'un "préjudice moral inqualifiable". Il met donc un terme à sa saison.

Un texte court, mis en ligne aux environs de 20h30 ce mercredi soir. Sur son compte Facebook, Pierre-Ambroise Bosse a expliqué qu'il mettait un terme à sa saison. Et il a surtout dévoilé les raisons qui le poussent à le faire: "Samedi dernier j'ai été victime d'une violente agression suite à un mouvement de foule. 3 individus m'ont sauvagement agressé. Les conséquences : Multiples fractures au visage, De nombreux jours d'ITT,  Un préjudice moral inqualifiable. Une enquête est en cours. Pour toutes ces raisons, ma saison s'arrête à compter de ce jour !" Malgré tout cela, le nouveau chouchou de l'athlétisme français a gardé un humour qu'il manie toujours: "Moi qui ai toujours aimé les gens, j'en aime trois de moins aujourd'hui", conclut-il. 

Une sortie de boite de nuit qui tourne mal. Pierre-Ambroise Bosse, nouvelle coqueluche de l'athlétisme français depuis son sacre mondial sur 800m à Londres le 8 août dernier, a été victime d'une fin de soirée des plus agitées du côté du bassin d'Arcachon. Selon Sud-Ouest, aux environs de 4h du matin, sur le parking du casine de Gujan-Mestras, Bosse a été abordé par plusieurs individus, à la sortie de la boite de nuit. Demande de photos, l'athlète s'y soumet de bonne grâce, puis monte en voiture. C'est là que les choses s'enveniment. Pierre-Ambroise Bosse descend du véhicule, les coups pleuvent, au corps et au visage. Hospitalisé, il s'est vu délivrer une interruption totale de travail de 5 jours. Une plainte a été déposée, et l'enquête est confiée à la gendarmerie.