Vous êtes ici

Mondiaux 2017 : une première liste française dévoilée mardi

Kevin Mayer sera l'une des grandes chances de médailles françaises aux Mondiaux de Londres

Kevin Mayer sera l'une des grandes chances de médailles françaises aux Mondiaux de Londres | PHILIPPE MILLEREAU / DPPI MEDIA / DPPI

Par

Publié le 16/07/2017 | 21:52, mis à jour le 17/07/2017 | 10:43

Présent lors des Championnats de France qui se déroulent à Marseille, le DTN Patrice Gergès a annoncé que ce sera connu mardi les premiers noms des sélectionnés pour les Mondiaux de Londres qui débutent le 4 août.

Une première liste des sélectionnés pour les Mondiaux d'athlétisme de Londres (4 au 13 août) sera communiquée mardi, a annoncé dimanche le DTN Patrice Gergès, à l'issue des championnats de France d'athlétisme à Marseille. Cette liste sera complétée jusqu'au 23 juillet, nourrie par les résultats des meetings programmés la semaine prochaine, et notamment Monaco, 11e étape vendredi de la Ligue de diamant.

Cette édition des championnats de France a été marquée par l'absence des nombreuses athlètes de premier plan: Jimmy Vicaut, Mahiedine Mekhissi, Dimitri Bascou, Pierre-Ambroise Bosse entre autres. "Ce n'est pas le moment de se blesser, on est dans le moment où il faut consolider. Quand on a des signaux à l'orange, ce n'est pas la peine d'attendre le rouge", a souligné le directeur technique national, en réponse aux interrogations sur les absences "par précaution". En principe, les championnats de France constituent un passage obligé pour les prétendants aux sélections en grands championnats.

Pas de minima de médailles

Interrogé sur les espoirs de médailles à Londres, M. Gergès a été clair: "On ne va pas comparer la fin d'une olympiade, qui est la fin d'une période de préparation, avec le début d'une olympiade post-Jeux qui ont été une super réussite (six médailles, ndlr). Là, on est dans la dépression physique de certains et la montée en puissance des autres, dont l'apogée ne doit pas être Londres mais Tokyo (où se dérouleront les JO en 2020, ndlr)".

Il a aussi rappelé que la Fédération française (FFA) n'avait pas imposé de minima. "Un niveau de performance requis sous-entend que c'est une valeur qui est posée", a-t-il expliqué a l'AFP, mais on y ajoute "d'autres aspects", tels que "l'expérience des individus en grands championnats, ce qu'ils ont montré cette année dans les différentes compétitions (...) leur régularité ou pas, la capacité qu'ils ont quand ils portent le maillot à se transcender ou pas, (...) leur suivi médical, etc."

Médaillé de bronze aux Jeux sur 110 m haies, Bascou sera en quête des minima (13.35) lors des réunions belges de Liège, le 19 juillet, et de Heusden, le 22. Au pied du podium à Rio, Pierre-Ambroise Bosse (800 m) participera quant à lui à la réunion de Monaco.

Sur le même sujet

Tour de france : A suivre en direct