Vous êtes ici

Marathon : Kipchoge échoue à passer sous les deux heures

Eliud Kipchoge

Eliud Kipchoge | Sajjad HUSSAIN / AFP

Par

Publié le 06/05/2017 | 09:51, mis à jour le 06/05/2017 | 11:31

Eliud Kipchoge visait une barre mythique, pour repousser les limites du possible en matière de performance sportive. Il est passé samedi matin à un souffle de faire tomber la barre des 2 heures sur marathon. Parti à 5h45 sur le circuit de Monza en Italie, le Kenyan a franchi la ligne en un peu plus de deux heures. Il ne pourra même pas se consoler avec un record du monde : son temps ne peut pas être homologué en raison de la présence de nombreux lièvres sur le parcours.

Il est allé au bout de lui même mais ça n'a pas suffi. Le Kenyan Eliud Kipchoge a tenté samedi matin de passer sous la mythique barre des deux heures sur le marathon. Parti à 5h45 sur le circuit automobile de Monza, accompagné de plusieurs lièvres, il a franchi la ligne d'arrivée en 2 heures et 24 secondes. Il termine à un souffle de cette barre mythique que Nike voulait faire tomber, dans le cadre de son opération marketing intitulée #Breaking2.

Malgré la combinaison d'une préparation spécifique et de conditions de course optimales (tenue, chaussures, météo, parcours...), le Kenyan n'a pas réussi son défi. Il réalise tout de même le meilleur temps de l'histoire sur marathon, loin devant le record du monde de Dennis Kimetto (2h02min57sec). Mais Kipchoge n'est pas pour autant le nouveau recordman du monde : Compte tenu des conditions de courses et de la présence de plusieurs lièvres, impossible d'homologuer son temps comme un record du monde. 

"Peut-être la prochaine fois"

A l'arrivée, Kipchoge restait persuadé que la barre des deux heures est un objectif réalisable : "Peut-être la prochaine fois... Mais je peux désormais dire qu'il est possible pour un humain de courir en dessous des deux heures". Les deux autres marathoniens qui ont tenté de briser le mur des deux heures n'ont pas tenu. L'Éthiopien Lelisa Desisa, vice-champion du monde 2013, et l'Érythréen Zernesay Tadese ont assez rapidement lâché, laissant Kipchoge tenter seul ce record. Impeccable jusqu'ici, le Kenyan a souffert en fin de course et a laissé filer les précieuses secondes qui l'ont empêché de réaliser l'exploit. 

Revivez la course

Sur le même sujet