Kipchoge
Kipchoge, vainqueur du marathon de Berlin. | MICHELE TANTUSSI / AFP

Marathon de Berlin : victoire de Kipchoge, sans record du monde

Publié le

Eliud Kipchoge a remporté le marathon de Berlin (2h03:34). Il échoue à 37 secondes du record du monde toujours détenu par Dennis Kimetto (2h02:57). Le Kenyan s'impose devant le surprenant Guye Adola, qui courait le premier marathon de sa carrière.

On s'attendait à la bataille de l'année, question marathon. D'un côté, Eliud Kipchoge, l'homme qui a failli casser la barre des deux heures sur marathon cette saison. De l'autre, Kenenisa Bekele, l'un des plus grands coureurs de fond de tous les temps. En arbitre du duel, le non moins dangereux Wilson Kipsang, ancien détenteur du record du monde de la discipline. Difficile pour le marathon de Berlin de réunir un meilleur plateau. On s'attendait à ce que le record du monde, réalisé sur ce même parcours en 2014 par Dennis Kimetto (2h02:57), tremble, voire trépasse. 

Le match n'a finalement duré que trente kilomètres, Bekele puis Kipsang abandonnant l'épreuve, alors que les trois hommes étaient encore sur les bases du record du monde. Mais le manque d'adversité dans le final, ainsi que les conditions climatiques, ont eu raison de cette chasse au record. Eliud Kipchoge a tout de même été poussé dans ses derniers retranchements par l'étonnant Guye Adola. L'Ethiopien, spécialiste du semi-marathon, courait pour la première fois sur cette distance et s'est montré à son aise, tentant même sa chance dans les derniers kilomètres. 

Mais c'est finalement Kipchoge qui a le dernier mot, et qui s'impose sur l'épreuve, dans un temps de 2h03:34, soit 37 secondes de plus que l'actuel record du monde.