porsche N.2 24 heures du mans
La Porsche 919 Hybrid N.2, victorieuse des 24 Heures du Mans. | AFP

24 Heures du Mans : victoire de la Porsche N.2, Thomas Laurent et Jackie Chan Racing deuxièmes

Publié le , modifié le

La Porsche N.2 (Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley) a remporté les 24 Heures du Mans 2017. Le constructeur allemand remporte son 19e titre après une édition mouvementée et marquée à nouveau par la malédiction Toyota.

Porsche conserve son titre ! La Porsche N.2, pilotée par Timo Bernhard (ALL), Earl Bamber (AUS) et Brendon Hartley (AUS) a remporté les 24 Heures du Mans au terme d'une édition 2017 riche en rebondissements. Alors que Toyota semble toujours maudit sur le circuit sarthois, Porsche a failli passer à côté du Graal. L'Oreca 07 (N.38) de l'écurie Jackie Chan DC Racing a pris la deuxième place et remporté la course en catégorie (LMP2). Une belle première pour le rookie français Thomas Laurent (19 ans) accompagné du Chinois Ho-Pin Tung et du Britannique Oliver Jarvis. Le podium est complété par une autre LMP2, la N.13 de Vaillante Rebellion (Nelson Piquet Jr, David Heinemeier Hansson, Mathias Beche). 

La nuit noire de Toyota

Toyota pouvait difficilement imaginer une édition 2017 pire que la précédente. L'an dernier, le constructeur japonais a vu le titre lui échapper dans le dernier tour, lorsque la Toyota N.2 a connu une avarie en tête de course. Dominateur lors des essais, cette année semblait promise à Toyota jusqu'au milieu de la nuit, alors que ses voitures N.7 et N.9 occupaient la 1e et 3e place. Les ennuis ont commencé dès 00h43 pour la N.7. Un problème moteur a provoqué un ralentissement de la voiture, peinant à dépasser les 60 km/h. Vingt minutes plus tard, l'abandon était officialisé. La Porsche N.1 a repris alors la tête mais la Toyota N.9 jouait encore la victoire. Seulement, moins de cinq minutes après le premier abandon, un contact avec un concurrent puis une crevaison a réduit à néant les espoirs de victoire du team japonais. 

L'abandon de la Toyota N.7

Lire aussi : L'hécatombe surréaliste vécue par Toyota en quatre étapes

L'abandon de la Toyota N.9 

Porsche a eu très peur 

Mais Porsche était loin d'avoir la victoire en poche. Grande gagnante des déboires de Toyota, la Porsche N.1 du trio André Lotterer, Neel Jani et Nick Tandy, a passé onze heures en tête de course avant de subir à son tour la loi du Mans. Confronté à un problème d'huile dans la ligne droite des Hunaudières peu après 11h, la Porsche s'est retrouvée incapable de dépasser les 10 km/h. Comme pour la Toyota N.7, il a fallu attendre vingt minutes avant d'officialiser l'abandon. Fait rare, on ne retrouvait aucune voiture catégorie LMP1, les plus rapides, sur le podium virtuel. Avec en tête, un néophyte français : Thomas Laurent (19 ans) sur l'Oreca N.38 de Jackie Chan DC Racing. Porsche n'avait alors plus qu'une chance de sacre : la Porsche N.2, 5e à trois heures de l'arrivée. Mais la supériorité mécanique de la LMP1 fut suffisante pour permettre une remontée fantastique des Allemands et offrir un 19e titre à Porsche. 

Les classements

  • Catégorie LMP1 

1. Porsche LMP Team N.2 - Porsche 919 Hybrid - Timo Bernhard, Earl Bamber, Bendron Hartley
2. Toyota Gazoo Racing N.8 - Toyota TS050 Hybrid - Sébastien Buemi, Anthony Davidson, Kazuki Nakajima (à 9 tours)

  • Catégorie LMP2

1. Jackie Chan DC Racing N.38 - Oreca 07 Gibson - Ho-Pin Tung, Thomas Laurent, Oliver Jarvis
2. Vaillante Rebellion N.13 - Oreca 07 Gibson - Nelson Piquet Jr, David Heinemeier Hansson, Mathias Beche 
3. Jackie Chan DC Racing N.37 - Oreca 07 Gibson - David Cheng, Tristan Gommendy, Alex Brundle  

  • Catégorie LM GTE Pro

1. Aston Martin Racing N.97 - Aston Martin Vantage - Darren Turner, Jonatham Adam, Daniel Serra
2. Ford Chip Ganassi Team UK N.67 - Ford GT - Andy Priaulx, Harry Tincknell, Luis Felipe Derani 
3. Corvette Racing GM N.63 - Chevrolet Corvette C7.R - Jan Magnussen, Antonio Garcia, Taylor Jordan  

  • Catégorie LM GTE AM 

1. JMW Motorsport N.84 - Ferrari 488 GTE - Robert Smith, Will Stevens, Dries Vanthoor
2. Spirit of Race N.55 - Ferrarri 488 GTE - Duncan Cameron, Aaron Scott, Marco Cioci 
3. Scuderia Corsa N.62 - Ferrarri 488 GTE - Cooper Macneil, William Sweedler, Townsend Bell